Chronique d'une famille ordinaire (9)

il y a
2 min
503
lectures
12
Qualifié

Mère (Presque) parfaite. Disons que j’ai la trentaine (ou plutôt dans ma tête, car j’ai finalement 42 ans). J’ai un métier que j’aime et qui me permet de m’épanouir comme il faut. Il ne  [+]

Les poux sont de retour... mais sont-ils jamais partis ?

La scène (c’est mon coté scénariste qui ressort, désolée). Nous sommes toutes les 3 : grande et petite chéries et moi-même dans le lit de la grande. Du coup, quand on sait que le lit est presque trop petit pour ma fille toute seule, on comprend qu’il s’agit d’un tête-à-tête à 3, où chacune pousse l’autre pour trouver sa place.
Alors, que je conte l’histoire de Tchoupi à la montagne (je sais à 6 ans : être toujours accro à Tchoupi, y a un problème mais c’est pas le propos du jour), je remarque que la grande se gratte la tête assez... comment dire ??? ... vigoureusement et frénétiquement. Je la regarde d’un air suspect et lui dit :
— Arrête !
Elle arrête 30 secondes et recommence.
Moi :
— Mais arrête, pourquoi tu te grattes comme ça ?
La petite, stoïque et très lucide, comme d’hab, répond :
— Elle a des poux.
Moi (en la regardant) :
— Tu as des poux ? (oui, c’est pas futé comme question, je reconnais).
Elle :
— Je sais pas !
La petite (toujours stoïque) :
— Ben si, elle a des poux.
Moi :
— Bon on va regarder ça.

J’ai super bien inspecté et j’ai pas vu l’ombre d’un pou, d’une lente, d’un caca de pou, ou de n’importe quoi d’autre qui ressemble de près ou de loin à ces saletés. En même temps, à ma décharge, j’en ai jamais vu en vrai. En tout cas, après 20 minutes d’une inspection farouche, j’ai déclaré :
— Non, ma chérie, tu n’as pas de poux.
La chérie:
— Dommage.

On repart au lit, ma fille se grattant la tête, et on n’en parle plus jusqu’au lendemain matin.

Le matin, la scène. Je me lève à l’aube pendant que tout le monde dort encore. En moins de 30 minutes, je prends ma douche, m’habille, prépare le déjeuner pour chacun et c’est pas triste. Pour la grande, du lait froid dans le bol avec un soleil + une tartine de Nutella non pliée. Pour la petite, du lait « tiède » dans le bol avec un pont + une tartine de Nutella pliée en sandwich + des Chocapic ou une tartine de beurre (toujours pliée en sandwich). Quant à chéri-chéri, c’est le plus simple : du café dans n’importe quel bol.

Quand j’ai fini, tout le monde dort encore. Je déjeune moi-même et je pars sans faire de bruit. Une fois sur 2 avant même de fermer la porte j’entends : « maman, un bisou ». Une fois sur 2 je me demande si je ne vais pas faire comme si je n’avais rien entendu mais 10 fois sur 10, je remonte pour faire un bisou qui s’éternise et puis je file généralement un quart d’heure après, en courant car à la bourre et en jurant que la prochaine fois, je ne me ferai pas avoir.
De 8 h à 8 h 30 : je suis plus là et chéri-chéri gère. Je ne sais donc plus ce qui se passe (et tant mieux).
A 8 h 30 : la nounou arrive et prend les choses en main.

Ce matin-là à 8 h 34 précises, je reçois un sms de la nounou : « c la Kta, GC a d pou ».
Rétrospectivement, je me demande ce qui m’a le plus atteint à la lecture de ce sms (que j’ai décrypté au bout de 5 minutes) : que grande chérie ait des poux où que la nounou ait trouvé les poux et pas moi ?
Là j’ai fait preuve d’un sang froid à la hauteur de la situation et j’ai renvoyé : « vous vous en occupez ? »
Ce qui a été fait de manière très professionnelle.
A J + 1, nous n’avons pas de signe pouvant laisser penser que des poux aient survécu dans la tête de grande chérie. En revanche sur ma tête à moi, je n’en suis pas très sûre : ça me gratte mais j’attends ce soir le verdict de petite chérie avant de demander à la nounou de me traiter aussi. En bref, une bataille est gagnée, peut-être pas la guerre.

Quoiqu’il en soit, j’ai fait ma Roselyne Bachelot : j’ai commandé un lot de 10 shampooings et une dizaine de peignes « spécial poux » et nous sommes prêts pour la guerre...

Fin du premier épisode.

12
12

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
La suite !

Vous aimerez aussi !