Chers matelots, cap sur la liberté !

il y a
3 min
113
lectures
64
Qualifié

La nuit, j'écris des histoires. La nuit, j'allume mon ordinateur et l'imagination m'emporte. La nuit, je plonge dans un autre monde et au matin, je rapporte des contes de mon exploration. La nuit  [+]

Image de 2018
Image de Très très court
Toute de rouge vêtue la jeune capitaine observe son équipage. Perchée du haut de son mât, elle profite de la nuit. Sur l’avant pont, tous les matelots sont réunis, car ce soir l’heure est à la fête. L’air de musique caresse les voiles, et propulse le navire à son rythme.
L’adolescente scrute l’horizon et soudain au milieu de foule dansante , elle l’aperçoit. Seulement voilà, il est tout triste, son sourire d’habitude si joyeux s’en est allé, à la place, un air malheureux s’est peint sur son visage. Le garçon fait peine à voir, mais la fille timide n’ose pas descendre de sa tour. Elle pose son pied sur la première marche, mais se ravise et embraye, son assurance en elle s’est tout à coup envolée, emportée par la marée.
Pourtant, elle lève une dernière fois les yeux sur le jeune capitaine et décide de tenir tête à sa peur de l’aventure, elle décide de se lancer. Que cette foutue timidité aille se faire voir ! Cap sur le pirate, l’amirale descend de sa tour, quitte définitivement le mât, abandonnant sa crainte de l’inconnu et sa discrétion maladive.
Marchant vers de nouvelles aventures, la pirate rencontre sur son chemin un prince et une princesse qui apprennent à se connaître. Un savant fou qui offre des boissons derrière le bar. Un dragon, une coccinelle et un lapin qui papotent. Une zombie, un robot et une Cléopâtre dont les visages sont colorés de sourires étincelants . Deux hommes tout droit sortis de l’antiquité amoureux. Un joker et son Harley Quenn qui s’embrassent et tant d’autres qui dansent et s’amusent. Elle se retrouve devant le garçon, alors elle prend son courage à deux mains et s’assoit à côté de lui.

Quand elle ose enfin lui parler, elle se rend compte que c’est sûrement la question la plus idiote qu’elle a posé de toute vie pour commencer une conversation.
« Tu t’appelles comment ?
Le garçon arrête enfin de fixer ses chaussures, il lève la tête pour regarder la piste de danse.
-Louis,... silence... puis il ose enfin poser ses yeux sur elle, et toi ?
-Marthe ou si tu préfère la capitaine crochet ! Elle finit sa phrase avec un immense sourire
-Hé ! Mais c’est moi le capitaine, il rigole, mais si tu veux.. on peut s’arranger ! Avec exactement le même sourire malicieux .
- Ah bon ? Et comment tu comptes t’y prendre ? On est colonie de vacances, il y a des animateurs qui nous surveillent ! Demande la pirate avec un air faussement innocent sur le visage. Le garçon se lève et mime un homme galant au possible.
-Ma lady, je me présente, monsieur le capitaine, c’est donc donc vous madame la capitaine ?
La fille éclate de rire,et très vite le garçon la rejoint. Au bord des larmes, à peine remise, elle arrive tout de même à murmurer.
-C’est une invitation à danser ?
Le rouge monte aux joues de l’ado.
-On peut dire ça...
-Dans ce cas....Carrément ! »

Le capitaine tout gêné ne s’est même pas aperçu que la fille s’est levée. Au final c’est elle qui l’entraîne sur la piste. L’amirale et crochet dansent, sûrement complètement décalés avec le rythme de la musique, peut-être qu’ils chantent le refrain un peu trop fort et certainement faux mais perdus au milieu de cette marée d’adolescents, personne ne fait attention à eux.
Les musiques s’enchaînent, des mélodies plus endiablées les unes que les autres, des rires s’envolent vers le ciel, les adolescents sont heureux. La nuit berce le décor de bateau fabriqué spécialement pour la soirée déguisée. La lune regarde, sa douce lumière fait étinceler les cœurs et révèle les sentiments.
Peut-être, que ce soir, un amour de vacances est né, une passion des première fois, une semaine encore où tu est possible. Ou peut-être, une amitié pour la vie, qui dura au-delà de ses vacances d’été, et affrontera les longues semaines d’écoles en attendant se revoir.
Du haut de son socle de lumière, l’astre de la nuit observe, sachez qu'en vérité, c’est elle la véritable narratrice de cette histoire. Sur le navire, les deux adolescents s’amusent comme ils n’ont jamais osé le faire, car durant ses vacances d’été, l’impossible devient possible, la timidité peut voler en éclat. On peut tout tenter, on n’a rien à perdre.
On peut envoyer se faire voir notre peur maladive de l’aventure, devenons pirates et partons à l’abordage.
J’aimerai vous en raconter plus, vous parler encore et encore de ce lien si fort se tisse entre madame et monsieur crochet, de ses sentiments encore tout nouveaux que découvrent les deux adolescents, de cette timidité que la fille a réussi à vaincre mais la dame de la nuit en a décidé autrement.

Laissons ce moment aux deux pirates, libre cours à nos deux ados de s’enfuir de la fête ou de danser jusqu’à la fin, ne vous inquiétez pas, la lune veille sur eux.

Et vous ? Oserez partir à l’aventure cet été ? Chers matelots, cap sur la liberté.
Larguez les amarres ! Hissez la grand-voile ! En avant toute !
64

Un petit mot pour l'auteur ? 33 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une découverte tardive pour cette œuvre attrayante ! Une invitation à
découvrir “Justice for All” qui est en compétition. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/justice-for-all

Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Et une réponse encore plus tardive ! Merci énormément d'avoir lu !
Image de Camille Dubois
Camille Dubois · il y a
Je pars avec les matelots vivre la grande aventure bien sur! Je te soutiens aussi ici ;)
J'ai vu que tu n'étais pas en finale pour HP, j'avais bien aimé ton texte! Mais ça sera peut être pour l'année prochaine ;)
En tout cas je vote pour celui là!
Si tu veux je suis en finale avec mon texte, si tu avais aimé n'hésite pas à revoter https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/nos-chemins-vont-se-recroiser-a-nouveau-norbert-dragonneau ;)

Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
J'avais espoir... j'ai posté quatre jour après que le concours ait été annoncé ... mais disons que de la dixième place, je suis tombée un peu bas. Je pense que mon sourire ne sera pas non plus en finale.

J'espère que j'aurai une chance l'année prochaine !
J'ai voté et maintenant que j'ai vu le film j'aime encore plus ta nouvelle

Image de Henri Calicheno
Henri Calicheno · il y a
Foutue timidité qui nous prive de bien belles choses. Belle histoire. A l'occasion je vous invite à lire mon Chacun son Art si cela vous dit
Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Je suis particulièrement touchée par cette vilaine timidité! Je viens lire ça !
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
La fraîcheur d'un amour de vacances, une ambiance colonie, une agréable histoire à lire…
Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Joli amour de vacances et une colonie qui laisse libre cours au possibilitées.
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une pointe d'humour et de l'émotion.
Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Ravie de l'émotion provoquée !
Image de Sabrina Guerreiro
Sabrina Guerreiro · il y a
Cela donne un petit goût de nostalgie... merci !
Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Une possibilité de se souvenir et d'en recréer des nouveaux, contente qu'il vous ait plu !
Image de Marie Fonné
Marie Fonné · il y a
Un très beau texte ! On se sent très vite emportés dans nos souvenirs de colo... Ah, les fameuses "boums" et l'attente un peu stressante que quelqu'un se décide à nous inviter à danser... Au moins votre héroïne a eu le courage de faire le premier pas!
Nous avons dû avoir une transmission de pensée car mon récit parle également de timidité...
Je vous invite à le découvrir ici, si votre cœur vous en dit : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/timidite-2

Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
En espérant avoir le même courage que mon héroïne en colo !
Je savais bien que les supers pouvoirs existaient ! Timidité quand tu nous tient....
Bien sûr ! À l'abordage de votre univers !

Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
J'adore, énorme coup de cœur pour ton texte :D
L'effet "pas à pas" de ton texte est juste saisissant ! Au début, on croit être sur un bateau pirate, et on est un peu dubitatif de croiser une femme sur le pont... Soudain, il y a une éruption de tout un univers de littératures de l'imaginaire, et on est complètement perdu... et après cela on comprend que l'on est dans une colonie... et pour ponctuer le tout, une touche poétique avec la lune narratrice, qui nous donne le fin mot de cette belle histoire en s'adressant à nous directement, en amie de nos nuits d'ivresse.
Pour l'heure, c'est le texte qui m'a procuré le plus d'émotions de ce concours, il est juste parfaitement dans le thème, d'une originalité époustouflante, d'une maîtrise technique "wow ! ", et on le sent écrit avec du cœur et le sourire :)
Grand merci, et immense bravo, VioletteBaudelaire :D
Je me rappelle avoir lu de toi ton Court et Noir - relatant l'histoire d'un meurtrier un peu foldingue qui se sentait enfin lui-même sous le ciel étoilé - qui m'avait également fait forte impression. Je passerai sur ta page voir ce que tu nous propose d'autre, je pense que ça en vaut vraiment le détour :)
J'ai également écrit une nouvelle dans la catégorie "jeunesse" (Les Pirates du Ciel Azur) et une autre dans la catégorie "grands enfants" (Le Ballon Pirate !). Si tu le souhaites, n'hésite pas à voguer en ces mots inconnus, en espérant que tu y fasses beau voyage :D
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-pirates-du-ciel-azur
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-ballon-pirate

Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Avant tout... un immense merci pour cet IMMENSE commentaire.
Je t'ai perdu au début ? Parfait! C'est totalement ce que je cherchais !
La lune est sûrement une des plus grandes inspiratrices et admiratrices à la fois. J'ai cette manie de toujours sortir de mon rôle de personnage et m'adresser à mes lecteurs, parce que je trouve que ça rajoute un petit quelque chose et j'adore ça.

Heureuse que l'originalité plaise à certains ! Je l'ai écrit en tout début de soirée et avec la musique Cent fois de Alice et moi dans les oreilles ( bien qu'il n'a strictement aucun rapport avec les paroles c'est surtout la mélodie qui m'as emporté) Je n'ai pas eu besoin de chercher un remède contre le symdrome de la page blanche, j'ai commencé à écrire et je ne me suis plus arrêtée.
J'ai vraiment un problème avec la lune et le ciel de nuit!
Mais c'est très gentil ça ! (En ayant quand même une préférence pour et vous, qui a à ça manière une fin qui fait réfléchir)
Je quitte le port et hisse la grande-voile. J'arrive !

Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
C'est charmant et rafraichissant. Très bien.
Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Heureuse que mon texte fasse cet effet, une légère brise sur cette bateau en somme. Merci d'aimé !
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Disons que l’histoire parle à ceux qui ont gardé leur âme d’ado ;-)
Merci de nous avoir fait revivre ces premiers émois.
Bonne chance

Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
C'est surement une des choses que j'ai cherché inconsciemment à faire, ravivez des souvenirs pour ceux qui l'on déjà vécu et encourager les ados comme moi ( j'en ai bien l'intention pendant ma colo en aout !) de se libérer de notre timidité maladive et d'oser tenter.
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Alors je vous souhaite d’excellentes vacances et des souvenirs agréables qui vous enrichiront toute votre vie
Bonne chance pour votre texte
Bon courage pour votre colo.

Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Très beau texte ! +5*****
Image de Violette Baudelaire
Violette Baudelaire · il y a
Merci beaucoup d'avoir, aimé et laissé un commentaire !