1
min
Image de SophieCoccinelle

SophieCoccinelle

153 lectures

16

Qualifié

Les rides profondes, les yeux fatigués, cette femme attend son heure. Face à la cheminée, elle suit fébrilement le tic-tac de la pendule et le fauteuil, inlassablement, se balance.
Une mélodie grêle s'échappe d'un gramophone. Elle rend si triste cette mélodie, elle ressemble à ce salon démodé, elle ressemble à la femme. C'est une mélodie de sa jeunesse. Elle ferme les yeux et se revoit dansant le charleston ; joues fardées, le corps tendu par le rythme de la musique, cheveux courts, un long sautoir de perles tressautant au creux de sa poitrine... Ca sent bon la fumée de cigarette et le parfum musqué, les musiciens se mêlent aux éclats de rire.
La vieille femme sourit et une larme tiédie de nostalgie naît au coin de son œil brun, et chemine à travers les sillons de son visage. Que ces années passées sont agréables au souvenir ; le goût suave de ses vingt ans lui serre la gorge.
Elle se demande pourquoi le corps vieillit plus vite que l'esprit. Pourquoi son esprit pétillant et vigoureux doit-il subir cette enveloppe périssable ? Le monde extérieur ne voit d'elle que son corps affaibli et déformé par le temps. Ce corps, il renferme les pensées et la rage de vivre de celle qui dansait tous les soirs. Est-ce trop demander à ce corps de cesser de grincer, de gémir ? Son esprit, lui, ne se plaint pas, il préfère se réfugier dans son passé, au temps où ce maudit corps lui obéissait lestement.
Alors, elle maudit le temps et son tic-tac meurtrier.
L’horloge s’est tue.
Dans le velours du vieux salon, elle voit la fin arriver.
Elle ferme les yeux, et elle entend la musique qui bat au rythme de son cœur. Effréné.
Et elle danse, elle danse à nouveau. Tous les regards sont tournés vers elle. Les effluves de musc se marient à la fumée.
Mais déjà la cadence ralentit, les pas se font moins saccadés. Le décor se brouille, les musiciens disparaissent.

La musique s’est arrêtée. Au creux de sa poitrine les perles du sautoir sont encore tièdes...

PRIX

Image de Printemps 2013
16

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un bel instant de vie qui s'écoule, s'est écoulé.
·