Champagne !

il y a
1 min
147
lectures
47
Finaliste
Jury

Née à La Rochelle, fille de la mer par excellence, je me plais aussi à la montagne, adepte de la randonnée, du canoë, mais également du bricolage, création artistique, tout un mélange qui se  [+]

Image de 2016

Thème

Image de Bordel ambiant
Ah, quelle soirée ! Paul mon ami voulait absolument que je l’accompagne à cette fête de mutation. Le départ de sa collègue m’enchantait. Cette Maud, je ne pouvais plus encadrer sa figure de commerciale gagnante, de là à célébrer son départ...

Ce fut donc le sourire crispé et la jupe couleur deuil que j’abordai le pas de sa porte, serrée à l’excès par un Paul contracté.

Accueillis par un serveur éphèbe au plateau tendu, nous saisîmes direct une coupe sous le regard approbateur de la maîtresse de maison. Je vidai le verre d’un trait et en pris un autre au passage histoire que le subtil breuvage déride mon visage au sourire jaune. La dissolution rapide dans mon être à jeun me permit de déambuler bien plus sereinement dans l’univers de la directrice Maud et de sa cohorte de sujets condescendants. A croire que toute l’entreprise était conviée ! La musique aidant, standardistes manutentionnaires drhs et secrétaires formaient des couples sans penser à demain et sa courbe de statistiques.

Le troisième verre englouti, ma courbe à moi prit la forme d’une visite de la maison. J’ouvris donc sans frapper une porte légèrement oblique qui me dévoila une curieuse histoire de veste et pantalon dégrafés. Je refermai aussi sec, aurais-je mal vu ? De nouveau je jetai un œil furtif et constatai que belle et bien s’étaient assemblés dans un échange physique réconfortant. N’ayant plus, après ma quatrième coupe avalée, d’état d’âme, je continuai ma lente exploration des lieux en espérant dénicher ceux d’aisances. A droite, à gauche, qu’importait, le sol se dérobait, j’ouvris une autre porte et tombai nez à nez avec Maud, casaque chair et string, chevauchée par mon Paul, cravate à pois en main. Alertée par un bourdonnement inhabituel je laissai le joyeux duo à son parcours épique. Je m’engouffrai alors dans la dernière men’s hard qui me révéla un océan de gens nus. Moi qui aimais la mer je me jetai à corps retrouvé dans les vagues de mains seins fesses. C’était le radeau aux cent méduses, leurs bras m’enlevaient mes vêtements, leurs contacts m’apaisaient, leurs parfums m’enivraient. Je sentis soudain sur mes arrières un abordage en bonnes et affolantes formes. Puis l’écume se brisa et me voila basculant sur le dos, une lectrice narrant avec bonheur ma bibliothèque rose. J’éprouvai une joie sans limite proportionnelle à la découverte du berceau de l’humanité quand soudain Paul, revenu de sa conquête de l’ouest, me tira à regret du mystère de cette chambre d’hôtes.
47
47

Un petit mot pour l'auteur ? 29 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mog
Mog · il y a
Attention aux bulles Billie, on ne les maîtrise pas toujours !
Peut-être passerez-vous par ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/mot-d-amant

Image de Billie L
Billie L · il y a
c'est sur, quoi qu'il faut un peu de fun de temps en temps...je vais voir votre lien, merci
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Même pas jalouse !
Bravo !

Image de Billie L
Billie L · il y a
mon héroïne jalouse ? pourquoi donc, on s'amuse si bien dans les pots de départs !!
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Hi hi ! C'est beau la jeunesse !
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Ah-ah, le "radeau aux cent méduses" a abordé aux rives de la finale, on applaudit !
Image de Billie L
Billie L · il y a
merci subtropiko, joli jeu de mots !
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
PS : Un bravo tout spécial pour l'orthographe, les accords et la concordance des temps bien maîtrisés. Quel repos, dans ce "bordel ambiant" !
Image de Billie L
Billie L · il y a
merci encore, je veille au repos du cerveau
Image de Pain d'Epice
Pain d'Epice · il y a
Bravo Laurence,
Quel pot de départ! Hey Hey le champagne a des vertus désinhibantes c'est un fait.
A quand la suite?? : ) la lecture de ton histoire donne envie là aussi d'en lire plus!
A bientôt

Image de Billie L
Billie L · il y a
Merci ma chere pain d epice, la suite ou une autre histoire a la prochaine inspiration matinale...
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Cela commence en douceur pour finir dans un capharnaüm sans nom, un des effets méconnus du champagne ? Merci, Billie, de nous avoir convié à ce pot de départ très particulier. Vous avez mes votes.
Pour un petit rafraîchissement de l'atmosphère, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas

Image de Billie L
Billie L · il y a
Merci Jean, en route pour le pole !!
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
La mer se déchaîne par ici... À l'abordage du berceau de l'humanité !!
Image de Billie L
Billie L · il y a
oui les pirates se bousculent !
Image de Murielle Heinisch
Murielle Heinisch · il y a
Trop sympa , extrêmement bien écrit .
Image de Billie L
Billie L · il y a
merci ma mumu !!
Image de Christelle Claire
Christelle Claire · il y a
Comme dirait Didier Poussin : erotisme et débandade....mais aussi "bandade" :)) Je vote
Image de Billie L
Billie L · il y a
effectivement...merci christelle !
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
J'ai l'impression de lire une histoire dans toutes les dimensions grâce à votre à votre admirable façon de raconter. Je suis pour.
Image de Billie L
Billie L · il y a
merci Bennaceur ! vous pouvez aussi aller voir mon "edgar, tu m'as bien déçu !" si cela vous tente...
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Érotisme en débandade
Image de Billie L
Billie L · il y a
n'est-ce-pas...