【Cerises au goudron et vanille à l’arsenic】

il y a
1 min
40
lectures
8

Volutes féminines : Portraits de femmes autour de l’opposition entre la beauté et le poison. Ces textes s’articulent autour d’un geste et des multiples définitions qu’il est possible d’en  [+]

L’heure est à la fête et aux réjouissances pour ce groupe de copines. Au milieu d’une grande table d’un restaurant marocain, de sublimes vases reliés à de longs tuyaux plus désuets attendent d’accompagner les convives pour une séance de narguilé. Il règne un bon esprit de détente, une joie manifeste et une euphorie qui caressent l’insouciance, amadouent l’hésitation et incitent à la déraison. La carte des saveurs vient ôter les derniers doutes et rassure les consommatrices, jeunes femmes sérieuses qui ne fument habituellement pas, ou très peu. Au programme, un relâchement au goût de fraises, une plénitude aux fruits de la passion ou un excès de parfum à la cerise. Tout est orchestré afin d’inspirer la confiance autant que la fumée. Le choix pour leur première expérience se dirige vers un délice de vanille de Madagascar, appellation aussi flatteuse que pourrait s’en vanter une dame blanche. L’une d’elles, fumeuse modérée, se charge de faire la démonstration et de lancer les hostilités. De longues et profondes nuées de fumée s’érigent devant elles, plongeant le contexte dans un brouillard dépaysant. Les bouffées se suivent et se poursuivent, deviennent immodérées, remplaçant l’abus d’alcool par celui de tabamel qui pour l’occasion, s’est revêtu de son plus bel habit de dissimulation. Le caractère innocent et l’esprit de candeur qui animent l’événement déguisent la pipe à eau en source de volupté. Mais derrière cette image adoucie et joviale se cache une armada de goudron et autres substances caractéristiques aux cigarettes, noyant leurs poumons dans un excédent de fumée teintée de vanille. Elles en oublieront que le temps d’une séance, où la convivialité les aura entrainées sur ce lit de nuages, elles auront ingéré l’équivalent d’une trentaine de cigarettes. Et mieux encore, l’impatience de goûter à d’autres parfums pourrait bien leur donner envie d’être tôt ou tard dépendantes.

Pour soutenir mon projet sur ULULE :
http://fr.ulule.com/volutes-feminines/
8

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !