3
min

Cérémonie interrompue

Image de Laura Bali

Laura Bali

9 lectures

1

Avant toute chose il faut que je dise tout à Franck, je ne peux plus continuer maintenant que ma vie va changer.
— Allo !
— Franck, c'est moi.
— Oui je sais, ton nom s'affiche sur l'écran !
— Franck, il faut vraiment que l'on puisse se voir pour parler.
—...
— Franck ?
— Oui je t'ai entendue, mais je n'aime pas trop le ton de ta voix...
— Peu importe, retrouves moi dans 20 minutes à notre endroit habituel.
— Très bien, je serai là.
Après avoir raccroché, j'enfile mes escarpins et ma veste, je prends mes clés de voiture et me rends directement à l'endroit de notre rencontre. Lorsque j'arrive enfin au parc, je m'assois sur le banc où nous avons l'habitude de nous retrouver depuis 1 an. Je sais que ce soir, je vais lui faire du mal, mais je n'ai pas le choix, il doit accepter ma décision.
— Oh, tu es déjà arrivée ?
Je me retourne en entendant cette voix qui me fait frissonner.
— En effet.
Franck prend place à mes côtés, et lorsqu'il veut m'embrasser, je recule, ce qui le surprend.
— Depuis quand tu refuses un baiser ?
— Nous devons parler, laisses moi te dire ce pourquoi je t'ai fais venir ce soir.
—...
Je peux voir de la curiosité dans son regard.
— Cela fait maintenant 1 an que nous nous rencontrons en secret, et ce soir, si j'ai voulu te voir, c'est pour y mettre un terme.
— Pardon ?
— Franck... je vais me marier et je veux un mariage heureux. Chose qui sera impossible si je dois mentir à mon mari.
— Mais tu lui mens depuis 1 an Emeline, alors pourquoi maintenant, pourquoi veux-tu mettre un terme à nos moments de désir et de plaisir ?
— Écoute-moi ! Je ne veux plus te voir, même si cela me fait mal, ma décision est prise.
— Mais...
— Ne me recontacte plus, ne cherche plus à me voir, fais ta vie, tu mérites d'être heureux.
En même temps je me relève et retourne vers ma voiture sans un regard pour l'homme avec qui j'ai trompé mon futur mari.
* * *
Les mois passèrent très vite, et nous voilà déjà arrivé au jour du mariage.
* * *
— Oh ma chérie, tu es ravissante !
— Merci maman.
Tout à coup elle me regarde étrangement, comme si elle ne me voyait pas en fait.
— Maman ! Tout va bien ?
—...
— Maman ! Maman !
—...
Je commence à paniquer.
— Maman tu as bien pris tes cachets pour ta tachycardie, rassures moi !
— Oui oui ma chérie. C'est juste l'émotion de te voir en robe de mariée.
— Ok mais allonge toi un peu dans le canapé en attendant le moment d'y aller.
— Oui, je pense que je dois en effet m'allonger quelques minutes.
* * *
Les invités sont déjà tous installés dans l'église. Virginie, la fille de ma cousine, n'est pas loin, elle porte le coussin où sont posées nos alliances.
Je vais faire preuve de beaucoup de vanité, mais j'avoue être assez fière de tout ce que l'on a pu mettre en place en si peu de temps. C'est mon frère qui s'occupera de la sono, il a d'ailleurs un très bon matériel de par son métier. Je préfère demander à mon frère qu'à de parfait inconnus.
La marche nuptiale retenti. Tout le monde se retourne vers moi pendant que j'avance lentement.
Soudain, mon regard est attiré par un homme, il est assis à l'avant de l'église. Je n'ai pas besoin de voir son visage pour savoir qu'il s'agit de Franck. En arrivant à sa hauteur, je le vois se retourner vers moi, son regard me fend le cœur, je peux y voir tellement de déception que j'ai envie de le prendre dans mes bras et lui dire que je regrette.
* * *
— Donc, si l'un d'entre vous connaît une raison valable qui s'oppose à leur union légitime, qu'il parle maintenant, ou qu'il se taise à jamais.
Silence dans l'église.
— Moi j'ai quelque chose à dire.
— Alors parlez maintenant.
— Ce que je vais dire, risque d'étonner beaucoup de personnes, en particulier toi Karl.
— Alors parle et dépêche toi.
Franck s'approche de moi et fixe Karl droit dans les yeux.
— Cela fait plus d'un an que je suis fou amoureux d'Emeline, nous avons eu une aventure qui a duré environ 1 an. Elle a rompu le jour où la date de votre mariage a été fixée. Par amour pour elle j'ai respecté sa décision.
Tout le monde est bouche bée devant les révélations de Franck, il me prend les mains tendrement et s'agenouille devant moi.
— Emeline, je sais que je n'aurais pas du intervenir, mais je ne peux accepter que tu te maries avec un autre que moi.
—...
— Emeline, tu as déposé une semence en moi, la semence de l'amour.
— Franck...
— Non, laisse-moi terminer s'il te plaît.
—...
— Je sais qu'au fond de toi tu m'aimes. Je te le demande à genoux, viens avec moi, partons très loin rien que nous deux.
Le silence et les regards posés sur nous devenaient vraiment pesant.
— Oh Franck, si tu savais combien j'ai regretté, mais je n'avais pas le choix.
Sans que personne ne s'y attende, ma mère s'avance vers nous. Elle pose une main sur mon épaule.
— Ma fille, tu es à un poil de tout gagner ou de tout perdre, alors prend la bonne décision.
Ma décision est prise.
— Franck, je promets de t'aimer pour l'éternité, oui je pars avec toi.
Je me retourne vers ma mère, la sers dans mes bras.
— Merci maman, je t'aime tellement.
— Chuuuuuut, ne dis rien, sois heureuse.
— Promis.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,