Branchies

il y a
1 min
563
lectures
49
En compétition

Grande lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai un jour décidé de me mettre à l'écriture, prouvant qu'on peut être à la fois auteure (je suis aussi publiée chez les éditions Lips&Co ;) ) et  [+]

Image de Été 2020

Je plisse les yeux, aveuglée par le soleil d’été. Il fait beau, chaud, et de toute évidence, tout le monde a eu la même idée : passer l’après-midi à la piscine communale, maintenant complètement surpeuplée.
Je soupire, irritée par les hurlements incessants des gamins surexcités. Moi qui pensais profiter tranquillement d’un de mes endroits préférés, c’est raté.

Je reste dans mon coin, en retrait, à l’abri de l’agitation ambiante. J’observe autour de moi, laissant mes yeux glisser de visage en visage, sans jamais m’y attarder. Jusqu’à ce que je remarque que je ne suis pas la seule à rester à l’écart ; quelques mètres plus loin, un gamin est assis au bord de la pataugeoire, tout seul, trempant machinalement ses pieds dans l’eau. Il regarde dans le vide, complètement coupé du monde extérieur, avec l’air de s’ennuyer ferme.

Il remarque tout à coup que je l’observe ; nos yeux se croisent, et il me sourit timidement. Par réflexe, je lui rends son sourire, et il prend ça comme une invitation à me rejoindre.

— T’es toute seule aussi, madame ?

Se faire appeler « madame » à 22 ans, ça fait un peu mal, quand même. Mais il a l’air déjà bien assez intimidé comme ça, alors je ne relève pas. Peut-être à cause d’un instinct maternel qui fait subitement surface, je me laisse attendrir par son air innocent et ses boucles blondes, ce qui m’empêche de l’envoyer balader comme je l’aurais fait normalement.

Son regard glisse sur mes bras et s’arrête au niveau de mes poignets. Quand je m’en rends compte, j’essaye vivement de cacher mes cicatrices, mais c’est trop tard. Ses yeux s’arrondissent :

— T’as quoi au poignet ?

Sa naïveté est presque touchante. Je réfléchis à toute allure pour trouver une explication plus douce que la réalité. Le petit a visiblement assez d’imagination pour nous deux :

— C’est des branchies !?

Je ne sais pas si c’est l’ambiance aquatique de la piscine ou s’il a vu un documentaire sur la faune marine avant de venir, mais peu importe ; c’est une bonne version. Alors je hoche la tête. Ses yeux s’illuminent, et l’admiration perce dans sa voix :

— Trop cool ! Tu peux respirer sous l’eau alors !? T’es une dame-poisson !

Un sourire triste m’étire les lèvres. Je n’ai pas le temps de répondre ; celle qui semble être la mère du gamin vient vers lui, un air préoccupé sur le visage, en partie dissimulé par un sourire chaleureux.

— Chéri, à qui tu parles ?

Il se tourne vers elle, un grand sourire lui courant d’une oreille à l’autre :

— Bah, à la dame-poisson !

— Mon chéri… il n’y a personne.

49
49

Un petit mot pour l'auteur ? 33 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Anna Mindszenti
Anna Mindszenti · il y a
On se laisse attendrir par cette jeune femme et ce petit garçon...très bon texte.
Image de Paul Marie
Paul Marie · il y a
tres original ce texte, j'aime beaucoup
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Quel contraste entre la triste réalité, inavouable à ce petit garçon, et l'imagination de ce dernier ! C'est ce qui fait le charme de ce récit court mais très efficace, noir et lumineux à la fois.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un texte court certes, mais qui n'a pas besoin de plus tant il se suffit à lui-même. En un mot : excellentissime ! L'analogie que fait cet enfant entre les cicatrices et les branchies est à la fois désarmante mais empreinte également d'une certaine forme de poésie. Un ton surnaturel un peu à l'image du sixième sens de M. Night Shyamalan, sorti en 1999 dans le fait que le jeune garçon peut visiblement interagir avec cette jeune femme qui n'appartient plus au monde des vivants. Bravo...^^
Image de Akénoby
Akénoby · il y a
Excellente chute j'ai trouvé, on ne la voit pas venir à moitié attendri par le texte et l'originalité des branchies. J'ai bcp aimé !
Image de Caroline Kipik
Caroline Kipik · il y a
J’aime beaucoup...
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Un texte très riche et attrayant. J’aime bien ce texte .Bravo
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de RAC
RAC · il y a
Criant de vérité ! Du vécu ?! Un texte avec beaucoup de charme !
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Si j'ai bien compris, la jeune femme s'est suicidée en s'ouvrant les veines n'est ce pas? C'est très joliment imagé cette histoire de branchies et puis le fait d'être dans la tête du fantôme ça fait tout drôle :)
Image de Océane D. River
Océane D. River · il y a
C'est bien ça ! ;) Merci d'avoir commenté ♥

Vous aimerez aussi !