2
min

Boris et Natacha

Image de Idefraz

Idefraz

614 lectures

65

Qualifié

Dans l’absolu, l’amour était pour Natacha une durée. Une durée pas tant irréalisable que ça dans la mesure où le temps s’arrangeait toujours pour s’écouler sans qu’on le voie passer. Elle se plaisait ainsi à imaginer que son premier amant serait son dernier amour : Boris serait toute sa destinée. Et alors : des enfants par milliers, un château dans les Corbières, une immense bibliothèque et quelques plantes vertes.

Lorsqu’à leur deuxième rendez-vous, Natacha confia son projet à Boris, celui-ci s’offusqua tout rouge. Fonder une famille ne figurait certainement pas sur la page blanche de ses priorités. Il était jeune et beau encore, et ne concevait pas qu’avoir toute sa vie devant lui puisse signifier cela. C’était à peine bon pour les acnéiques qui, en règle générale, manquent pourtant d’ambition et se laissent broyer par les conventions. Il la remercia très poliment d’avoir été sincère avec lui, mais mieux valait se quitter sans plus attendre. Elle devait le comprendre. Mais Natacha vit d’un très mauvais œil se réduire à néant l’idée qu’elle s’était faite de leur relation. Elle avait en effet sciemment choisi Boris pour être son premier amant. Et lui ? Lui ? Lui, simple frelon, simple coureur, si peu touché par l’aveu et sa démonstration, faisait fi, sans vergogne, de l’ascèse qu’elle s’était imposée en attendant l’Élu de toute son existence. Il avait beau être déterminé, elle l’était davantage. Il n’en aurait qu’une seule dans toute sa vie et ce serait elle.

Le plan germa complètement lorsque, en rentrant chez elle et ne sachant trop quoi faire, elle alluma son poste de télévision. Il s’agissait d’un talk-show sur la vie dans la clandestinité. Certaines des personnes interviewées y déclaraient que, grâce à la chirurgie esthétique, la vie en cavale devenait légale. Natacha en ferait elle aussi bon usage. C’était décidé. Tantôt pourvue d’un nouveau nez, tantôt d’une nouvelle bouche, et parfois simplement de beaucoup de maquillage et de lentilles de couleur, elle pisterait Boris en période d’ovulation. Il croirait baiser avec plusieurs, mais en réalité il n’en baiserait qu’une seule. C’est ainsi qu’après quatre années de brouille consommée, elle reprit contact avec sa mère. Quelle ne fut pas la joie feinte de celle-ci lorsque son vilain petit canard de progéniture lui téléphona par un bel après-midi d’été pour lui demander des conseils de beauté. Afin de nier l’évidence de son inéluctable vieillesse, elle s’était maintes fois faite opérer. Bien, une adresse suffisait. Bien, elle la recommandait.

Au sortir de sa première opération, Natacha n’avait jamais été aussi laide, même à l’adolescence. Comme beaucoup, Boris était bien moins esthète qu’il le paradait en virile compagnie. Ainsi, lorsqu’un sémillant petit cul s’approcherait, il n’aurait pas la moindre réticence à condition qu’il soit seul. Il serait facile de l’appâter même aussi mal façonnée. Natacha y mit néanmoins quelques formes qu’elle avait puisées dans un feuilleton télévisé. Il l’invita donc. Ce fut le premier enfant qu’elle lui conçut dans le dos et Natacha s’en donna à cœur joie.

Jusqu’à l’âge de 35 ans, Natacha ne subit pas moins de huit interventions. Une fois, elle changea même entièrement de couleur et mit au monde des jumeaux encore plus blancs que le lait de la noix de coco. Ses six garçons qui, évidemment, ressemblaient exclusivement à leur père, vécurent longtemps avec leur mère dans son château des Corbières et lui donnèrent une kyrielle de petits-enfants. Quant à Boris, il confia à l’homme qui partageait sa chambre à la maison de retraite où il finit sa vie qu’il avait eu beaucoup de femmes, mais qu’il aurait pu n’en aimer qu’une seule.

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
65

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Lyriciste Nwar · il y a
Bien écrit ton et suis très fan je vous donne mes 3 voix
J'ai le mien aussi cliqué juste sur ce lien
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/plus-quune-vie?all-comments=1&update_notif=1546656533#fos_comment_3201198

·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Tel est pris qui croyait prendre ! J'aime et je m'abonne ! Merci de passer lire, si le coeur vous en dit, mon premier texte en concours ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
·
Image de Clitomaque
Clitomaque · il y a
Une histoire originale ... une grande moquerie de la pretention et de la vanité.
Qui a dit que le sexe fort etait le masculin ?

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Pas mal du tout. (Mais à laquelle des huit suis-je en train de faire un compliment?)
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Etrange histoire qui se lit agréablement. Irez vous découvrir mon poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/automne-77
·
Image de Janis Adoro
Janis Adoro · il y a
Un drôle de conte moderne
·
Image de Cudillero
Cudillero · il y a
Avec mes compliments pour ce joli texte :)
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
La thème de la chirurgie esthétique est finement abordé. A méditer. + 5
Je suis en finale du Prix Imaginarius avec un conte que je vous invite à lire.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/larmee-des-ombres

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Une belle écriture pour un sujet traité avec originalité, j'aime et je vote !
Et vous invite sur ma page, merci au cas où...

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est un coup monté avec une étrange détermination . Une histoire bien menée !
Je vous invite à découvrir ma page . Merci beaucoup !

·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Un nouvel enterrement de passé. Les gens ont pleuré, de la mise en bière à la mise en terre. Chacun dépose une gerbe de fleurs. On glisse un mot à la famille. Tout le monde repart. Une page ...

Du même thème