2
min

Bizarrerie de l'imaginaire

Image de Marine Vaillant

Marine Vaillant

27 lectures

5

Tous les jours, je prends la même route. Du bout de l'impasse où se situe notre maison à l'école de ma cadette, au bout de la place, faisant l'angle d'une avenue à sens unique et à la circulation chargée.
Aller retour le matin 8h, aller retour le soir 17h. 2kilomètres et demi. Aujourd'hui ma voiture ne se décide pas à démarrer, qu'à cela ne tienne, nous prendrons le bus. Ma fille est heureuse, elle aime prendre le bus, comme moi, surtout le matin quand nous sommes les premières à être invitées à prendre place ; nous avons notre place attitrée. Je laisse ainsi mes yeux vagabonder, ce qui est impossible lorsque je suis derrière le volant... Ils se posent selon leur humeur, sur un rayon de soleil donnant une teinte particulière à un mur de maison, ou se reflétant de manière éblouissante sur un panneau de signalisation, sur un arbre en fleur, sur un panneau publicitaire...
Tiens ce week-end, il y a la Zone Artistique Temporaire au parc Montcalm! au moment où le bus redémarre de son arrêt pour prendre de nouveaux voyageurs, tout à la lecture de cette annonce, il me semble que l'affiche publicitaire me fait un clin d'oeil. J'ai dû rêver, mon imagination me joue des tours... Quand j'entends distinctement "Attends, reviens, j'aimerai te donner un peu plus de détails sur cette manifestation"... Deux arrêts plus loin, nous voilà arrivées à l'école. J'ai bien failli oublier de descendre, perturbée par ce qu'il me semble avoir vu et entendu précédemment... Ma fille a été attentive elle , fort heureusement. Je reprends mes esprits et lui accorde toute mon attention. Un dernier bisous. Je décide en la quittant de remonter la rue, aller à la rencontre de cette affiche, poser mes yeux à nouveau sur elle, comme pour confirmer que mon esprit est toujours sain... Arrivée à la hauteur du panneau publicitaire gigantesque, je lève les yeux... "Ah tu es revenue, c'est bien, nous n'avions pas terminé notre conversation". Toute l'agitation urbaine alentour s'efface, plus un bruit, plus rien. "Oui je me souviens tu y étais venue l'an passé". Effectivement, à peine ces mots énoncés, me reviennent en mémoire mes déambulations dans le quartier où cette manifestation avait eu lieu... Les danseurs, les poètes, les équilibristes, les sons, la musique, les gens... Un oui timide me semble sortir de ma bouche "Tu vas y revenir cette années n'est ce pas?". Un autre oui encore plus timide, pratiquement inaudible, sort de ma bouche ou reste enfermé dans ma tête, en fait je ne sais plus très bien... Les heures de sommeil en moins de ces dernières semaines m'ont fait basculé dans la folie... "Si je te donne les détails du programme, cela restera entre nous, hein promis?". Je cligne des yeux à plusieurs reprises, de mon petit doigt, je grattouille le fond de mon oreille, je fais le tour du panneau, je reste perplexe. "Je ne parle pas trop fort pour que toi seule m'entende, tu comprends?"... Je m'approche, tends l'oreille et dans un flot continu de paroles, l'affiche annonçant les dates de la ZAT me délivre tous les détails de ce qui sera présenté. Je la remercie, lui sourit et reprends ma route en regardant autour de moi, à la recherche d'une normalité habituelle, le sourire aux lèvres d'avoir eu le privilège de ses confidences et bien certaine que ce prochain week-end de belles et merveilleuses aventures m'attendaient...
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
une tranche de vie très savoureuse, je me suis laissé embarquer sans aucun regret
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
J'aime bien ce coté magique et surréaliste. Il m'est arrivé une fois une histoire similaire, je vais peut-être l'écrire...
·
Image de Marine Vaillant
Marine Vaillant · il y a
Merci :)
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
J'aimerais bien y aller moi aussi.
Merci pour ce moment magique.

·
Image de Marine Vaillant
Marine Vaillant · il y a
Merci pour votre soutien et vos encouragements
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

L’endroit était désert, elle avait choisi ce moment pour être tranquille justement. Les yeux fermés, elle se laissait bercer par le clapotis des vagues qui se jettent sur la plage, dans un ...