1
min

Bison Futé

24 lectures

2

Emprunté au braille « bison » qui signifie «bon sang c'est bouché j'y vois rien, on va encore arriver en retard pour l'apéro», et au BIELORUSSE « futé » qui veut dire « Denise, si t'avais pas bavassé 2 h avec la voisine, on serait déjà à Limoge», le terme bison futé apparaît pour la première fois 3 h moins le quart avant Jules César lorsque BENHUR Marcel tentât de doubler BRITANICUS sur la bande d'arrêt d'urgence du stade GERLAND à LUGDUNUM (code postal 69000).
A l'époque, si tous les chemins menaient à ROME, se posait le grave problème de ceux qui justement n'avaient pas spécialement prévu de s'y rendre. Il fallut attendre le cauchemar routier du week-end du premier janvier ZERO (pendant Jésus-Christ) avec ses milliers de LEUCAS (bornes romaines) de bouchons entre BETHLEHEM et LA PLAGNE, pour que Manus Valus, premier sinistre de César décide de se bouger la rondelle.
Il créa ainsi dans toutes les arènes de Rome et de Navarre (qu'il connaissait bien en tant que Navarro d'origine) une antenne d'information sur le trafic routier. Chaque propriétaire de véhicule pouvait se rendre après le journal de 20 h, le vendredi soir et les veilles de vacances, dans ces lieux d'information ou tout été expliqué sur le trafic des jours suivants. L'opération fût rapidement victime de son succès en regard des files d'attentes de Chars et autres véhicules hippomobiles bloqués dans ces nouveaux bouchons qui se formaient aux abords des arènes jusqu'à très tard dans la nuit, voire même jusqu'à TELEMATIN.
Il fallut attendre l'avènement de la Télévision Couleur (le noir et blanc permettant difficilement de faire la différence entre l'ITINERAIRE BIS et la décharge municipale), pour donner sa véritable audience à BISON FUTE.
Premier inconvénient néanmoins, les conseils de BISON FUTE étant réactualisés en permanence, il fallait, avant chaque départ, charger le téléviseur couleur dans le véhicule pour suivre en permanence l'évolution du trafic. C'était pas bien confortable pour le passager qui pouvait, après chaque voyage, conserver pendant plus de 10 jours le tatouage PANASONIC, SONY, ou RADIOLA gravé sur les cuisses. Deuxième problème et non des moindres : la recrudescence des accidents de la route les soirs de diffusion des films CULturels sur les chaînes cryptées.
Finalement, depuis que j'ai broyé ma voiture et mon téléviseur dans des circonstances obscures un soir de pleine lune, je suis devenu un nouvel adepte de « BAISONS FUTE ».
Avec cette méthode, on sait peut être pas ou on va, mais au moins on connaît le chemin !

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
hahaha : -) belle morale en fin de texte !... ;-D