3
min

Bienvenue chez nous, bienvenue chez les fous

Image de Tammy Lalonde

Tammy Lalonde

7 lectures

0

Nous allons tous mourir! .C’est ce que Virginie avait crié .Je me suis tourné et j ai toute suite compris que le plan que nous avions mis en œuvre deux ans auparavant , était nécessaire a cet instant précis. Qui est ce qui m’avait cru ? Qui est ce qui se voyait vraiment dans un espace temps présent, être en train de s’ enfuir de ses infâmes humains malfamés ,qu ils avaient décider d’appeler ,des zombies? Ça y étais, l alarme de la ville retentissaient comme l’annonce d un chaos dès plus dévastateur .Étais-ce la fin des temps à son meilleur?
Il y a de ça Sept-cent trente jours, j’avais eu cette révélation, ce rêve .Tout était déjà établi ..Je devais me rendre a l hôpital ,en espérant que quelqu un ai eu un accident ou soit tomber malade afin d'y récupérer une ambulance, ce n est pas dans ma nature de souhaiter du mal au gens mais je suis maintenant en mode survie. .J' ai peur mais je ne peux rien dire, j ai ma famille a sauvé. Mes enfants ont déjà cru que j'étais folle , maintenant que ça se produisait , il me regardait d un autre œil .Je me devais d'être à la hauteur. ÉCOUTEZ-MOI BIEN ! .Robert,Zoé et Rosetta, vous vous rendez en bas de la côte du dollar ,vous rentrez au Centre de plein-air et vous me ramassez tous dans l'allée huit et neuf. Mavryk s'occupe du Métro et des rations de bouffe surtout de viande rouge et d’eau. Bruce quand a lui allait s'occupé du marché chinois de l’autre côté de la rive , celui-ci y tiens des machettes et des plantes d aloès ,elles ont des propriétés guérissantes ,ça pourrait nous être utile .Mavryk s'occupe du Métro et des rations de bouffe surtout de viande rouge et d’eau. Momo lui était déjà partie au centre de location de véhicules récréatifs. Il devait en prendre un ,le plus gros possible .Où nous aurions les meilleurs conditions de repos et bien sure de l'électricité. Il ne fallait pas oublier la remorque. Pour d'éventuels passagers.
Juste a y penser ,je frissonnais. J’avais eu la brillante idée d’apporter des gens qui ne me plaisant pas spécialement et dont la présence m était complètement inutile.Pourquoi?
La réponse étais simple advenant une attaque je n aurais pas besoin de sacrifier un des nôtres mais je n''hésiterais aucunement a donner un de ses corps afin de protéger les miens .Je m'explique cette solution agressive et sans cœur sur le fait que je dois maintenant être en mode survie!

Je commençais à manquer de force déjà mon cerveau fonctionnait au compte gouttes, je met tous sur le compte des méthamphétamines .Elles me tiennent réveillé et elles aiguise mes sens. Par contre ,quand on les consomment en grosses quantités, qu’on ne dort pas ou qu on ne s'hydrate pas bien ça peut nous menez a des hallucinations et à la paranoïa, ce n’est surtout pas le moment de flancher. ALLEZ! Vous connaissez tous votre mission ,on se retrouve au C.P.A.! Faites attention À Vous!

J’arrive à l hôpital, je me précipite dans les escaliers. Les ascenseurs sont en panne les traces d'une soudaine panique sont présentes mais drôlement,c' est calme, j atteinds le palier avec l inscription : ÉTAGE 4.C ‘est ici, une amie m'avait donné l’information, tous les vaccins ,seringues et tous ce qui s apparentait à soigner quelqu'un se trouvait là ,sous clé.Apparement la cage et les vitres avaient été forcé et brisé de et ce de manière violente .J'y entra mais comme si J'avais senti la présence de quelqu'un Je m'efforça de ne faire aucuns bruits et entra sur la pointe des pieds .Je n avais pas aussitôt pénétrer dans la voûte que je me fesais attaquer par derrière, c étais une de ses bêtes oripulentes qui se lançait vers moi, elle me frappa avec une chaise, celle-ci m éclata sur les bras. Des morceaux mon grafigné la figure,l’ impact était tellement puissant qu’un morceau d accotoir se logeait dans ma cuisse. Je la reconnu alors , ma chère amie, Jessica ,elle avait du s’y réfugier en m attendant ,elle qui m' avait aider à l'élaboration de ce plan .Elle n'avait sûrement pas prédis la présence des zombies. Elle était maintenant infecté ,elle se battait pour me mordre moi je devait maintenant l'a tué pour survivre. Elle m'a mordu à l'avant bras .Je me sentais faiblir.

L'effet de ma potion en pilule s’ estompe , je me sens en transe, mon âme avait quitté mais le corps semble être encore habité .Je me vis alors dans le miroir ,du sang sur les dents et autour de la bouche. M’étais-je blessé moi-même. Une âme occupait définitivement cette enveloppe qui était mienne. Je me vis alors me regarder dans la glace .Tranquillement se dessina ,un sourire, mais ce sourire était plus que malsain.

Je regardais la garde et les deux policiers qui m'écoutait attentivement ,ils semblaient tous perplexe a mon récit ,me regardant avec une certaine pitié au fond des yeux .Même moi ,j'y croyais j'étais blessée au bras, aux jambes, a la tête . J’avais même une morsure à l’avant -bras. Justement je la cherchais du regard cette morsure, celle-ci était caché par le bracelet de cuir qui me retenait. Je me rendis alors compte que j’étais effectivement retenu contre mon gré. Ma respiration était de plus en plus rapide, je me sentais engourdir ,la crise de panique étais proche.

Je les entendais parler, le policier dit alors : « C'est n'importe quoi, une vraie histoire à dormir debout , c' est triste, il croit vraiment avoir vécu cette histoire». MAIS NON,C'EST VRAI !C'EST VRAI! Leur criais-je prenant la voix d'une mère désespéré ! La garde me regarde et me dit : « Ne vous inquiétez pas Mr. Lalonde, tous va bien ,calmez vous , vous êtes sur l'aile psychiatrique du centre hospitalier C.S.S.S des deux vallées, au même moment ,je sentis l aiguille me transpercer la peau ,je sentis aussitôt l' effet du calmant.. Ais-je bien compris ?Elle m'a appelée Mr. ? Me voilà maintenant dans la confusion la plus complète. Mes yeux se ferment tranquillement...
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,