Bien à vous

il y a
1 min
0
lecture
0
Madame.
En réponse à votre lettre, peu recommandée, du 7 courant, qui n’est jamais arrivée et que vous n’aviez aucunement l’intention d’envoyer (forcément, il eut fallu pour cela l’écrire), je me permets de vous préciser qu’il ne sera dorénavant plus question d’échanger le moindre courrier !
Mais peut-être, n’éprouvez-vous pas le besoin de communiquer avec moi ? Sûrement que vos silences n’ont qu’un seul but, vous taire ! Et c’est bien assez, me rétorqueriez-vous à juste titre. Vous voyez que l’on pourrait s’entendre. Mais pour cela, il eut fallu encore, avoir quelques choses à raconter. Et si oui, comment exprimer la chose ? En tous les cas, sachez-le, et dites-vous bien tout le mal que je pense de vous.
Bien à vous.
ANONYME
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,