Bas-relief

il y a
2 min
4
lectures
0
Image de Hiver 2017
Un bas-relief. Tu sais pas ce que c'est un bas-relief ? Bah non, je savais pas ce que c'était un bas-relief. Il m'explique. C'était pas inintéressant. Alors pour en savoir davantage, je lui demande : et un haut-relief. Je pouvais pas savoir que ça existait pas un haut-relief. Faut être logique. Un peu ça va mais quand il a commencé à vouloir me faire lire des bouquins sur les bas-reliefs, j'ai dit stop, à part les bougies avec des incrustations de fleurs séchées j'irai jamais plus loin. En dehors de ma ramener avec sa science il rapportait pas un rond et ma salle à manger c'était devenu un vrai foutoir, des outils, du bois partout. Si bien quand il est parti pour deux semaines aller visiter sa mère, j'ai profité du passage de Robert, j'ai dit à Robert, Robert tu me débarrasses de tout ce fourbi, je peux plus voir en peinture ces machins commencés jamais finis. Robert m'a dit t'as raison on va aller direc à la décharge. J'ai mis plus d'une semaine pour venir à bout de toutes ces saletés. Des copeaux, de la sciure, la sciure le pire jusque dans les placard. Ca commençait enfin à ressembler à quelque chose quand il est rentré d'aller visiter sa mère. Il a pas très bien réagi. Il a effectué des ronds dans la pièce et puis il s'est mis à gueuler, il n'y a pas d'autres mots, à gueuler après ses bas-reliefs. Robert qui était dans le coin avec deux collègues à lui des transports routiers, Robert et les deux autres ils ont déboulé et ça a pas fait un pli l'autre il s'est retrouvé sur le lino avec les dents du haut qu'avaient sautées mais dans l'état où il était ça n'avait plus tellement d'importance. J'ai dit les gars vous y êtes pas allés de main morte avec le dos de la cuillere j'ai sorti les bières du frigo et on s'est installés. Le fait est qu'à part moi Robert et les deux autres personne l'avait vu rentrer d'aller visiter sa mère vu que le bord de mer est totalement désert à cette saison. C'était quand même plus raisonnable d'attendre la nuit. Robert est allé chercher des bières et des pizzas à l'hyper et sur le coup des onze heures Robert a dit quand faut y aller faut y aller toi tu bouges pas on est assez de trois comme ça on taille la route direc. Ce sera bien un comble si on trouverait pas un coin paumé pas loin de chez sa mère toutes façons c'est quasiment notre route. J'ai dit à Robert, mais Robert, qu'est-ce que tu livres au juste ? Robert m'a dit de la marchandise qui vient d'Haïti par bateau, des trucs qui pèsent des tonnes pour des Pier-Import, des bas-reliefs.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,