Baiser salé

il y a
1 min
2
lectures
0

" On me surnomme parfois Pierre Richard, en référence au comédien qui réalisa le film Le Distrait, sorti en 1970. Il y tient le rôle d'un garçon charmant et imaginatif, mais affligé d'une  [+]

"Sur la plage abandonnée, coquillage et crustacés". Ah, cette chanson ! Et dire que je suis là, entièrement nu, allongé sur ma serviette éponge posée sur le sable brûlant, et que France Bleu, dans mes écouteurs, vient me chanter la mer, le soleil et la mer au coeur de ma quiétude de mes congés d’été. Ah le pied ! Paroles un peu mièvres, j'en conviens mais qu’importe, notre BB nationale a rendu ce tube tellement célèbre qu’il continue de charmer comme aux plus beaux jours, ceux du grand Charles, du twist et des flippers. Ah ouais, je la revoie notre baby doll de la Nouvelle Vague, dans son petit bikini à fleurs, posant, un brin mutine, pour les couverture de Vogue, Elle ou Lui, frivole, lascive... et tellement désirable!

Les doigts de pied en éventail, je ferme les yeux. Ma fréquence cardiaque bat au rythme nonchalant de la mélodie. Mon esprit part à la dérive, remonte le temps jusqu’à rejoindre la plage à tout jamais abandonnée de mes seize ans, de mes vacances entre Trouville et Honfleur, de mes premiers émois : « ô! jolie muse du bord de mer, sur une vague de douceur, tu as chaviré mon coeur ». Pour dire la vérité, je ne me souviens plus des mots d’amour que du bout des lèvres j’eus le courage de bredouiller pour qu’elle acceptât que sur les siennes j’y dépose mon tout premier baiser. Baiser salé, à la fleur de sel, qui, sur notre peau s’était déposée après nos ébats dans les eaux joyeuses de la Côte Fleurie. Je revoie nos corps qui se rapprochent, se frôlent, tergiversent puis finissent par s’enlacer. «  Et toi, jolie sirène, te souviens-tu comme moi de ce baiser ? » Sans rouvrir les yeux, j’ôte mes écouteurs pour ne plus rien entendre que le va-et vient des vagues et tout ce qui continue de chanter en moi, sur la plage ensoleillée de mes pensées.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,