3
min

Avec une Isère dans la peau et un esprit du chamois, je vous raconte mon histoire

Image de Emcée

Emcée

31 lectures

24

Elle avait décidé de remonter le Rhône, pour reprendre vers l'amont, le cours de l'Isère... A la quête de traces et d'ombres, qui, lancinantes, étaient tapies au fond de sa mémoire comme une obsession : des paysages de parois surplombant des tapis de fleurs, une cascade de la Pisse, des cristaux de roche, un lac turquoise au fond duquel se trouvait englouti un village entier, Le Dauphin de son aïeule...

Voilà donc rapidement mon histoire : je suis une chèvre, car elle certainement mon animal tutélaire : chèvre chamoisée, plutôt fauve, je suis cependant née à côté des garrigues, j'ai grandi dans le Sud que j'ai évidemment parcouru et brouté avec gourmandise.
C'est dans ce Sud que mon aïeule avait migré dans les années 1920. Elle s'était alors évadée, pour laisser son pays, bien beau, mais trop rude à vivre : c''était alors, avant que la neige ne devienne de l'or, lorsqu'elle était encore du plomb, dure à vivre, implacable et écrasante pour les hommes qui la subissaient...
Mais, le nom du pays de mon aïeule s'était glissé sous ma peau, aussi ineffable qu'ineffaçable : I-sè-re...
Ce nom était un sentiment et des impressions, obscurément ancrés : il faisait émerger en moi une sensation un brin rêche, et il profilait des effets de ciselés, d'effilés, de discret. Tout cela bruissait, inexplicable, et flottait dans le son de ce nom... : i... Z... è... R.
Enfant, comme un petit animal, j'y percevais la résonance d'une consonne sifflante, le Z, une consonne raide, le R final, et deux voyelles serrées et tendues i – è. Pourtant, je les entendais avec douceur, dans cette si singulière inflexion alpine, celle d'un accent tout calme, tout en courbe, avenant...
J'inhalais un écho de mots, des noms de ce pays: Isère, Vizille, Huez, Mizoën, Livet, Oisans, les « Deuzalpes » ; et il y avait aussi ce « Oz » la finale du nom de famille de ma mère.
Dans ces mots résonnait le son de la lettre singulière, récurrente, qui s'y répète comme le sifflement d'un animal, Z: celui d'une marmotte, ou d'un serpent, ou alors ?... d'un dauphin? Celui d'un servan certainement! : Curieux ce « Z », et qui dans ce pays, fraye et niche avec récurrence !
J'imagine qu'au-dessus du brouillard qui offre l'infini comme la mer, perchés au sommet d'une falaise, avec le Chamois tutélaire, certains de mes aïeuls ont dû le contempler, cet infini, rêvant d'aller chercher et rencontrer au loin le dauphin, le totem fantasmagorique, le surprendre lorsqu’il surgit hors des flots... peut-être, là-bas... en Méditerranée...
Partie de cet Oisans abrupt, discrètement et purement splendide, mon aïeule m'en a distillé, à son insu, l'intensité, la force, et la profondeur. Elle m'y emmenait, mais uniquement l'été, en estivage, pour y brouter la puissance de son charme et de sa sérénité.

Un jour, encore jeune, avec la fougue de caprinée et la fugue dans le sang, par une pulsion que je croyais personnelle ( ! ), je suis partie traverser la Méditerranée, attirée par l'appel d'une ombre assez incongrue, qui vaguait dans mes rêveries : Imaginez !...... l'ombre d'un dauphin !.. Arrivée sur les côtes caressantes de la mer grecque, j'ai cependant pris la route vers l'intérieur, vers le Pinde, un vieux cousin alpestre du Vercors, pour y rechercher des herbes nouvelles et des plantes magiques.
J'ai beaucoup fantasmé, rêvé d'escalader, de gravir, de dévaler, sur les grosses écailles argentés des croupes de monstres minéraux : sur toutes les montagnes qui ont surgi dans certains pays... Et j'ai grimpé, très haut, mais, pas sur des montagnes...
Je suis un être transhumant ; l’eau et le sang de l’Oisans ont bien dû m'irriguer pour ainsi tracer, et colporter.
Et, me voilà à présent depuis 6 ans, vivant dans le Vercors; mais, pas dans l’Oisans, le berceau originel des émois de falaises à chamois, de sources et torrents qui dévalent, au delà.
C’est ainsi dans le Vercors, que la providence m’a trop curieusement amenée à gîter. Un Vercors, qui lui aussi était un écho parabole dans les mots de mon aïeule, pour exhorter à « résister - la liberté c’est de l’or ».
Le Vercors : il est vif, acéré et défensif. Mais... c’est là que notre Isère minérale se lordose vers le Midi... glissant sur Die la douce et vers Roman la ronde. Dans le Vercors, des croupes descendent pour des caresses méridionales; les majestés montagnes deviennent des monts sculpturaux qui cependant ont fait tomber leurs cimes arrogantes comme les cerfs perdent leurs bois : les monts y sont désormais de splendides troncs minéraux qui ont enlevé le chapeau, pour s'incliner vers les dames plaines.
Me voilà donc en Isère, sur le plateau du Vercors, où dans l'entre-deux j'ai fait mon repaire. Je m’y suis trouvée, et il m'a dévoilé... ma deuxième âme tutélaire, le renard.
La Chartreuse est une biche,
L’Oisans est chamois,
Le Vercors est renard.
En Isère, ces discrètes et sereines niches
offrent des voies pour l'émoi
à l'écart des regards...
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
La maturité se charpente avec les souvenirs.
Les réminiscenses y sourdent silencieusement,
elles sont les filets d'eaux se distillant
dans les Ecrins des forêts de nos mémoires, un élixir...

De la montagne , frustrée je suis restée
de ne l'avoir jamais escaladée, ni dévalée,
comme un non possible indéfinissable.
On ne retourne pas à la source, même admirable,
un contresens qui n'est pas sans impunité,
on ne se retourne pas sans le péril d'être pétrifiée.
Je suis une chèvre, certes chamoisée
mais je ne suis pas un chamois
et dans ma quête d'infini et d'escarpés
il est demeuré profondément ancré.

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Très très court
24

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un texte original, je vote et vous invite à me lire, merci !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est très original et mené avec une ivresse dans les mots qui se bousculent et se cherchent .
j'ai bien aimé .

·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Beau texte
·
Image de meilou
meilou · il y a
un beau texte
·
Image de meilou
meilou · il y a
excellent!
·