3
min

Aurore de rose

Image de Corelli

Corelli

83 lectures

100

Je suis Aurore de Rose, une fragrance sertie de cristal et d’organdi poudré. Comme les vieilles stars Hollywoodiennes, mon heure de gloire est à son crépuscule. Les vendeuses de la parfumerie me qualifient de désuète, trop datée, au charme d’antan. La cadette ajoute: «Ca me rappelle ma grand-mère». Résignée, j’attends sur une étagère l’évaporation irréversible. Ainsi n’aurai-je jamais revu la terre de mes ancêtres. Ma terre Grassoise...

14 février, tout le personnel de la boutique a été convoqué dès l’aube, à cette heure bleutée où la ville est si calme, afin de préparer les rayons avant l’assaut des Valentin. A l’ouverture, je me retrouve dans un coin affublée d’un vulgaire -70%. Contre N°5, Opium ou Poison, je ne peux lutter. Soudain un étudiant me remarque, s’approche peu habitué à ce genre d’achat. Il hésite avec le flacon Loverdose en forme de cœur. Pourtant il se décide et m’emmène en caisse. A la démonstratrice insistante qui tente de l’orienter sur un Kenzo, beaucoup plus tendance et surtout lucratif, il dira: «Ma copine s’appelle Aurore et je n’ai pas les moyens de plus, désolé».

Ainsi donc dois-je ma liberté à mon prix soldé et mon nom inspiré de l’Odyssée d’Homère. Qu’importe puisque je quitte triomphale le magasin au dos de mon sauveur blond comme un prince. Déjà la rue, le bruit, les odeurs colorées, la foule, j’avais oublié la vie animée par-delà la vitrine. Je suis bien, blottie dans la poche kangourou du sac de mon héros si beau, amoureuse pour la 1ère fois. Lui et moi, c’est pour la vie!

Soudain il stoppe sa marche sportive, pose son sac à dos sur une chaise et me place sur la table d’un drôle de lieu aux senteurs inconnues de mon registre olfactif. Une blondinette le rejoint enfin, juste à temps pour sauver ses derniers ongles rongés de trac.
- Bonjour Aurore.
- Salut Malo.
- Tu prends un menu BigMac comme d’hab?
- Yes.
2 bouchées de burger plus tard, entre la sauce chinoise et les nuggets, Malo se lance.
- Euh voilà, tu es mon amie depuis qu’on est enfant -ma grande amie même– mais accepterais-tu d’être, disons, ma petite amie? Tu peux dire non je comprendrai, ok je sais c’est nul, bon j’ai rien dit, ça va les cours? Tu...

Aurore scotchée reprend vite ses esprits, interrompt le flot des jeunes propos amoureux par un baiser, sublimé d’un grand oui. Elle l’avait attendu, ce moment. Elle n’avait toujours eu d’yeux que pour son Malo, le fils des voisins. Depuis la maternelle. Ne perdant pas le nord face à un mystérieux paquet enrubanné sur la table: «C’est mon cadeau de Saint-Valentin?». Un 2ème baiser en remerciement puis un 3ème lorsqu’elle me découvre: «Je kiffe! Un parfum qui s’appelle comme moi».

Le nouveau couple trinque au soda dans des gobelets en carton. Et moi je passe du Eastpak vert foncé au multicolore Little Marcel, jalouse j’avoue de cette gamine qui m’arrache déjà à mon amour aux cheveux d’or. Mais je me console en songeant qu’ils vont se voir très souvent, ces deux-là. Et quand Malo caressera le cou d’Aurore, c’est un peu moi qu’il caressera.

Comme presque chaque soir depuis 2 mois ½, la jeune fille passe après la fac voir son homme à la Cité U. Mais aujourd’hui est une date particulière.
- Tu sais quoi mon cœur, mes parents sont d’accord pour qu’on s’installe ensemble à la rentrée si je réussis les exams en mai. Et c’est pas tout, tiens, happy birthday my love!
Malo, sur un nuage à cette annonce, ouvre la pochette offerte par sa moitié. Fou de cinéma, elle lui fait trop plaisir avec deux pass pour le festival de Cannes en mai.
- On ira en Ouibus, c’est moins cher, juste après les partiels. J’ai dégoté sur Tripadvisor une chouette pension de famille derrière la Croisette.

Joli mois de mai. Le car atteint la Côte d’Azur à l’aube d’une matinée printanière. Malo et Aurore, serrés l’un contre l’autre sur la banquette, ouvrent un œil et contemplent dans un demi-songe des champs entiers de Centifolia, les roses de mai. Même à travers la vitre ils en perçoivent l’odeur. Les précieux boutons rose pâle doivent être ramassés dès le lever du jour avant qu’ils ne flétrissent au soleil. Pour un réveil câlin, l’étudiante sort son cadeau de Saint-Valentin et s’en frictionne le poignet.
- Booh, c’est la dernière goutte, mon parfum adoré est fini.
- Je t’en offrirai un autre dès que je pourrai, t’inquiète.
- Pas la peine, moi c’est celui-là qui a de l’importance à mes yeux, même vide. Je garderai toujours ce flacon au nœud d’organdi. Ton 1er cadeau. Si on a un garçon, on l’appellera Valentin.

Tandis qu’ils s’enlacent en rêvant d’avenir, balancés par les lacets de la route, je regarde au-dehors dans un dernier effluve avant de m’évanouir à jamais. Je pars comblée face au paysage de mes origines, c’était inespéré. Oui je reconnais le geste ancestral des cueilleuses de roses remplissant leurs tabliers de pétales. Oui je reconnais cette lumière du sud irisant les plantations embaumantes. Oh oui je revois mon enfance sur ce sol de Grasse, ma ville natale où je viens finir mes jours avec sérénité. J’ai eu une belle vie, du bleu de la ville au camaïeu orangé qui embrase Cannes et son palais. Mes protégés seront heureux, mon esprit ne les quittera pas tant qu’Aurore me gardera sur son cœur. Je veillerai sur vous 2, je vous aime tant. Et chaque 14 février vous penserez un peu à moi. Adieu mes chéris.

Le car s’éloigne vers le bord de mer.

Ca y est, je vole évanescente au-dessus des champs fleuris de vallon en coteau, bercée par les cigales et l’accent de Provence. Avec la prochaine pluie, je m’enfoncerai dans ma terre pour rejoindre mes parents. La boucle est bouclée, rien ne disparaît vraiment. Un jour peut-être renaîtrai-je dans un nouvel absolu. Et peut-être même que je reviendrai caresser le cou d’Aurore sous le baiser de Malo. Malo, mon 1er et dernier amour. Mon éternel.

L’aube n’est plus, le soleil est maintenant au zénith, la Méditerranée danse. Mêlé à l’iode, un parfum subtil danse aussi sur les vagues lorsque la brise descend des collines. Entre les reflets bleus et dorés, une rose se mire.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
100

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette très belle œuvre d'amour ! Mon vote ! Grâce à vos votes, “Mon Amour” est également en FINALE pour le Prix Saint-Valentin 2018. Une invitation à lui renouveler votre précieux soutien ! Merci d’avance et bonne soirée !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-amour-36

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Votre texte fleure bon l'amour, mon vote !
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
merci, avec le Sourire
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Mais on retrouve dans ce texte un "miracle" et un "trésor" ^^
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
que de parfums!
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Mes cinq voix enthousiastes pour ce très joli conte poétique amoureux. J' aime beaucoup l' idée de personnification du parfum, la correspondance de son nom avec celui de la jeune fille et le mélange des registres de langage entre les jeunes gens aux manières familières et la fragrance aux mots élégants et recherchés. Bravo!! Un régal de lecture.
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
que de compliments, je n'en attendais pas tant, merci bcp!
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Commentaire sincère! Quand j'aime, je le dis et le dis avec passion.
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un soutien sans réserve (cf haïku) à un TTC opposé à d'autres TTC.
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
sans réserve aucune, merci!
·
Image de Laureline
Laureline · il y a
joli point de vue
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
merci à vous
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
On a vraiment envie de faire un saut de ''Cabris'' jusqu'à chez vous. Belle idée bien contée.
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
merci
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Tout simplement beau.Mes voix
Mon texte si vous le souhaitez :http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/je-te-promets-6

·
Image de Corelli
Corelli · il y a
tout simplement, merci. J'avais déjà apprécié, voté et commenté, encore bravo
·
Image de Zazinette
Zazinette · il y a
Je suis fan et 5 voix pour cette histoire si romantique
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
merci alors, quel honneur d'avoir une fan :-)
·
Image de MarieP
MarieP · il y a
J'adore le parfum des roses et... votre histoire.
·
Image de Corelli
Corelli · il y a
disons que les roses inspirent
·