Aube rosse

il y a
1 min
134
lectures
62
Finaliste
Jury

Bristol Bazar & La Compagnie des ethnographes http://blandine.b1.free.f  [+]

Image de 2016

Thème

Image de Lever de bonheur

Il me semblait bien. Depuis quelques minutes déjà, le rayon sournois s’infiltrait en douce, poussant le rideau de son mufle avant de s’aplatir comme une crêpe, sans fierté aucune, pour se couler jusqu’ici.
S’arrimer au drap, grimper sans gêne jusqu’à mes quinquets bien clos qu’il allait ouvrir comme deux vulgaires stores à ressorts, c’était son tour de force, sa farce favorite, au premier rayon.
Comme chaque matin, fallait y passer.
L’âge et l’expérience aidant, on finit par trouver. J’avais tâté d’à peu près tout déjà : le graduel (avec assistance mécanique d’une sonnerie bien tempérée), le prématuré (une bonne heure à l’avance, pour mieux jouer les prolongations), le voluptueux (cafetière programmée et pile de biscottes beurrées sur la table de chevet), le spartiate (bain de pieds froid et friction gant de crin)… Tout enfin, jusqu’à toucher le nœud gordien, le cœur du problème : le lit.
Adieu matelas précieux, adieu bois odorants ! Vous aussi tissus soyeux et parures profondes ! Adieu !
Retrouver « dans sa simplicité première, le sentiment de l’existence comme il peut frémir au fond d’un animal ». Oui, être « plus dénué que l’homme des cavernes » !
Car pour sortir des limbes façon proustienne et se lever dès matines avec bonheur, il n’y a pas trente-six solutions. Non. Il n’y en a qu’une.
Le lit picot.
Sa toile tendue sur châssis de métal (lequel ne laisse pas de vous rappeler, au moindre mouvement, sa hiératique existence), son inconfortable étroitesse (65 cm sur un tout aussi austère 190 cm, foin de fariboles et falbalas, laissez votre cornette au vestiaire), sa tenue générale qui, tel un fonctionnaire mécontent forcé de présence un jour de grève, s’en tient, entêté, au strict service minimum.
Ce lit d’aventurier, de coureur de grand chemin, de bandit peut-être, d’asocial sans doute, ce lit de baroudeur en un mot, voilà la clef du remède. Car pour le quitter, nul besoin d’être un héros. Un simple retournement sur tranche côté tapis suffit. (Notez que le côté mur est à proscrire, sous peine de s’attirer des remarques désagréables où il pourra être question d’avoir été bercé trop près d’icelui.) Telle la feuille en automne, tel le fruit à maturité ou tout autre objet caduc qu’il vous plaira d’imaginer, on se laissera tout bonnement tomber (en prenant la précaution de plier la jambe pour une réception en douceur).
Voilà. C’est fait.
Un vrai lever de bonheur, il n’y a que le lit picot pour vous faire ce cadeau.

62
62

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Incroyable ce clin d’œil que ce texte semble donner à mon texte " le cyclo-boulot-picot " !! Vous avez écrit la partie qui manque à mon texte :
la description précise et l’utilité spartiate de cet objet pliable !!
Comment un tel phénomène peut-il se produire , ?

Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
"sortir des limbes façon proustienne et se lever dès matines avec bonheur"... pour arriver en finale, bravo !
Image de Briacosaure Calvitis
Briacosaure Calvitis · il y a
Un lit éjectable comme c'est agréable
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un idée très original pour avoir un lever de bonheur. Le seul bémol, c'est que passer une nuit dans l'inconfort peut entraîner des cauchemars ! Bravo, Bristol Bazar, pour ce texte haut en couleurs. +5
Si après ça, vous avez envie de faire des glissades, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Amusant et agréable à lire! Et quelle plume! Je vote! Merci de venir faire un tour sur ma page pour lire et soutenir, si vous les aimez, “Coups de Vent”, “Un Soir Retentissant”, “Paradis Reconquis”et “Je Voudrais Bien t’Aimer Encore”! Bonne soirée et bonne chance!
Image de Jeanne Djoumpey
Jeanne Djoumpey · il y a
Et je vous le dis ici parce que je ne vois pas où sinon: j'adore votre présentation sur votre page!
Image de Jeanne Djoumpey
Jeanne Djoumpey · il y a
Très belle écriture! Et idée amusante! +vvv
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Merci de m'avoir rappeler l'une des joies des manœuvres en service militaire...
Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
Belle ode au lit picot dont le nom fait immanquablement penser à celui du fakir! Mon vote
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Mon vote solidaire admiratif puissance 5 !