3
min

Au secours, ma femme devient écolo !

Image de Naima BEK

Naima BEK

26611 lectures

275

FINALISTE
Sélection Public

Tout a commencé de manière assez amusante. Ma femme regardait des vidéos inspirantes sur Youtube qui lui avaient fait prendre conscience de l’importance de faire attention à l’environnement. Elle avait alors compris que le meilleur moyen était de devenir une consommatrice avisée. Au fur et à mesure, sans que j’en mesurais l’importance, elle ne laissait plus rien entrer à la maison qui ne fut « bio ». Mais surtout, pour contrer cette société de consommation, elle avait décidé de se servir de ses petites mains pour faire les choses par elle-même et ainsi éviter d’acheter.

Au début, ça m’amusait gentiment. Et puis pendant qu’elle regardait ses vidéos ou lisait ses livres bien pensants, j’étais peinard, c’est toujours mieux que d’entendre les histoires de bureau avec Corinne qui a dit ça, qui a fait ça et blablablabla...

J’ai commencé à m’inquiéter quand je l’ai vue fabriquer elle-même ses serviettes hygiéniques. Puis elle s’est attaquée au coton, elle a fabriqué des lingettes en tissu. Bon, ça va lui passer, me suis-je dit.

Mais non, elle ne s’est pas arrêtée là. Plus question de faire du gaspillage, elle a acheté un récupérateur d’eau pour le jardin, s’est empressée d’acheter également un composteur afin de réduire les déchets.

Et un jour, elle m’a annoncé fièrement qu’il n’était plus question d’acheter de la lessive. Elle avait, grâce à ses nouvelles copines dingos rencontrées sur un site internet, appris à faire la lessive. Elle n’a bien sûr pas pu s’arrêter là. Si elle était capable de faire de la lessive, c’est qu’elle était tout aussi capable de faire le liquide vaisselle, les shampoings, les baumes à lèvres puis les savons. Elle s’était ainsi fait un atelier et réalisait des recettes cosmétiques. Chaque jour, je la voyais revenir avec un produit bizarre genre de la soude caustique ou du beurre de karité... Je lui ai quand même fait remarquer, quand elle est revenue avec son déshydratateur, que cette histoire commençait à coûter cher... Mais elle rétorquait que les économies se feraient dans la durée et qu’il fallait être patient.

Je la trouvais très farfelue, mais j’appréciais d’avoir des sirops maison, de bonnes confitures et de bons petits plats. Sauf que, tout doucement, il était hors de question pour elle qu’on mange dans les Mc Donald et compagnie. Pourtant, il n'y a pas si longtemps, on y passait des moments exquis et elle était fan du Mc Flury. Mais qu’a-t-on fait à ma femme pour qu’elle soit si différente ?

Ça ne s’arrêtait pas là. Dans sa démarche, elle s’était levée un matin avec la volonté de – je reprends ses mots – « vider » l’appartement. « Comment ça, vider ? » avais-je demandé. « Nous avons bien trop de choses ! » a-t-elle répondu. Elle a donc fait don des trois quarts de sa garde-robe, j’étais carrément sidéré. Un peu admiratif quand même, mais inquiet car j’avais peur que ça se transforme en « J’ai plus rien à me mettre » le lundi matin. Non, elle tenait bon. Elle s’est séparée d’énormément de livres alors qu’elle les adorait. Bref, je ne la reconnaissais plus. Pour ma part, je me sentais obligé de me séparer de quelque chose par solidarité. Alors, pendant qu’elle s’agitait, je l’ai regardée avec amour et je lui ai dit : « tu sais quoi, je vais jeter ces trois jeux vidéo ». Oui, je ne lui ai pas dit qu’ils ne marchaient plus trop mais c’est le geste qui compte, non ?

Et puis tout est allé crescendo. Elle a jeté tout son maquillage et tous les produits qu’elle qualifiait de « cracras » et a décidé de moins manger de viande. La viande ? C’est trop sacré pour moi. Mais bon, un peu moins par amour, ça ne peut pas faire de mal. Elle a aussi décrété que le lait de vache, c’était fait pour les veaux et comme ni elle ni moi ne sommes des veaux, elle a banni le lait et ses dérivés. Ok, admettons.

C’est ma femme. Je l’aime.

Cependant, quand elle a continué son délire en supprimant la télévision, j’ai commencé à être un peu plus agacé. Aucun argument n’était à la hauteur de tous les arguments qu’elle et ses copines internautes avaient. Je me suis donc incliné.

La grosse dispute a eu lieu lorsqu’elle a décidé de s’attaquer au papier toilette qui devait désormais être lavable. Alors là non... Il en était hors de question.

Je pensais avoir eu le dernier mot mais ce matin, elle a déposé toutes mes affaires devant la porte et m’a écrit le mot suivant : « Afin de respecter mes convictions écologiques et minimalistes, il me semble utile de me séparer de ce qui crée le plus de déchets : toi ! »

Et me voilà comme un imbécile devant la porte de chez moi, avec toutes mes affaires à me demander si finalement, le papier toilette lavable n'est pas envisageable...

PRIX

Image de Automne 2016
275

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Vive internet et l écologie... à savoir rien n est à 100% écologique ;)
Schmetterling ma balade entre deux mondes au bord de l'eau a besoin de ton soutien

·
Image de Coucou!
Coucou! · il y a
Elle ne devrait pas plutôt partir, elle? Se débarrasser de sa maison, camper en forêt...
·
Image de Laetitia Moisant
Laetitia Moisant · il y a
Ah ah ah ! Moi j'ai commencé par virer le mari...
·
Image de Adonis
Adonis · il y a
J ' aime beaucoup. .
·
Image de Florence Thomas
Florence Thomas · il y a
Excellent !
·
Image de Marianne Huaumé
Marianne Huaumé · il y a
Bravo. C'est ce que doit penser mon mari depuis quelques mois
·
Image de Lulu Berlue
Lulu Berlue · il y a
Lol ah là là.. c'est tellement lui , c'est tellement moi j'adore c'est drôle et tellement d'actualité !!! Au top
·
Image de Aimous
Aimous · il y a
trés drôle
·
Image de Isabelle Pfisd
Isabelle Pfisd · il y a
ah lalalal ça me rappelle tellement un certain vécu
·
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Je découvre av beaucoup de plaisir votre texte pour lequel vous avez mon vote.
Je me suis bien marrée de cette extrémiste d'ecolo!!!
Si le coeur vous en dit, je vous invite à découvrir ma page.
Bonne chance

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

J’ai un secret. Je vais quitter mon mari.Oui, c’est un secret. Je ne l’ai dit à personne ! Surtout pas à lui !J’ai déjà essayé de le quitter, mais quand je lui dis que ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Un fil conducteur, qui voulait se faire électricien, décida de se déclarer en qualité d’auto-entrepreneur. C’était un fil d’une grande correction qui n’avait jamais donné de fil à ...