1
min

Arrêt Station M

Image de Eric Canovas

Eric Canovas

32 lectures

26

Micheline se leva comme tous les jours. Enfin presque car il y avait quelque chose de particulier dans l'air, un soupçon électrique.
Pour ses 40 ans elle était allé le fêter avec ses amies malgré quelques réticences. Un jet de RER et elle s'était retrouvée à danser après un bon repas dans Paris. Elle se félicita de toutes ses dernières années passées à supporter ce prénom, quel prénom ! Digne des années 77...et encore une fois il avait été au centre de sa soirée. C'était limite psychotique.
Après sa toilette, sa boisson bio vegan sans gluten et sans lait avalée avec délice, Micheline fila rapidement sur sa trottinette électrique dernier cri au RER Espérant un peu de place sur les quais et surtout une place assise , son trajet la menait d'un bout à l'autre de Paris. Heureusement qu'il était là finalement, c'était bien pratique malgré la foule qui l'utilisait.
Personne ! Le quai bondé d'habitude était vide, une grève ? Non l'annonce de bienvenue crachouillée par une voix féminine, mielleuse et soumise de l'imminence de la rame indiquait le contraire. Aucune alerte sur son appli smartphone dédiée et l'arrivée soudaine de la rame d'un autre temps pourvue d'un seul étage, zut, il faudra se serrer. Personne encore ! Micheline hésita à entrer dans un wagon, elle se lança malgré tout. Que de place ! Mais confort spartiate. Remuée, secouée elle se laissa aller à réfléchir sur cette drôle de journée en regardant par la fenêtre. Des champs, du bois, des petites maisons fumantes, c'était drôle elle se croyait revenue 40 ans plus tôt... 1977, 40 ans, un retour dans le passé, une faille dans l’espace temps! Elle ETAIT en 1977, un frisson suivi d'une chair de poule incontrôlable lui remonta le long de la colonne vertébrale, affolée, debout, elle explosa en un au secours qui s'évapora dans une rame vide, inutile. Elle n'y croyait pas, c'était impossible ! Non les quelques verres de boisson aux plantes détoxifiantes de sa soirée n'expliquaient pas son saut dans le temps. Ce qui l'entourait était en 1977, aucun doute , elle devait se faire une raison. Perdue dans sa torpeur Micheline s’assit sur le skai orange de la banquette et se calma au doux balancement de la rame.
Sa seule consolation sera qu'elle ne subira plus de remarque sur son prénom, enfin.
Son voyage en RER aura sans aucun doute une répercution sur sa vie, d’anodin il lui apportera une certaine paix.

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
26

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Geclem
Geclem · il y a
On a envie de lire une suite... Merci pour ce beau récit
·
Image de Eric Canovas
Eric Canovas · il y a
Merci! Effectivement j'ai bien envie de le continuer, finaliste ratp ou pas :-)
·
Image de Partner
Partner · il y a
On en est tout poinçonné.
·
Image de Eric Canovas
Eric Canovas · il y a
;-)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour ce beau récit bien écrit ! Une invitation à découvrir “ De l’Autre Côté de Notre Monde”qui est en lice pour la Matinale en Cavale. Merci d’avance et bonne journée!
·
Image de Eric Canovas
Eric Canovas · il y a
Merci beaucoup
·
Image de Didier Caille
Didier Caille · il y a
Mes votes pour ce récit au beau brin de nostalgie :) et si le coeur vous en dit je vous invite à venir découvrir mes oeuvres :)
·
Image de Eric Canovas
Eric Canovas · il y a
Merci!
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Excellent récit fort bien réussi. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir ses deux poèmes "sur un air de guitare" retenu pour le prix hiver catégorie poésie et "j'avais l'soleil au fond de yeux " de la matinale en cavale. Bonne chance à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux
·
Image de Eric Canovas
Eric Canovas · il y a
Merci pour votre soutien
·