Anne Radieuse en son jardin.

il y a
1 min
307
lectures
157
Qualifié

J'adore lire, écrire et voyager. Voici quelques écrits pour partager. Vous pouvez lire mes chroniques et plus encore sur la littérature en visitant mon site : anne.vacquant.free.fr/av  [+]

Image de Automne 2017
Anne Radieuse batifolait en son jardin lorsqu’elle s’arrêta soudain.
La Montagne Pelée s'était mise à crachoter.
— J’ai peur parce que la terre a tremblé, s'écria-t-elle. Man pè la tè tremblé !
La petite fille s'était mise à trembler à l’unisson.
Bientôt, elle entendit un grondement sourd.
— J’ai peur parce que la terre a grondé, répéta-t-elle.
La terre s'ouvrit comme dans un grand éclat de rire. Et le rire dit :
— Je secoue les hommes et leurs habitudes, la terre ne leur est pas soumise.
Anne Radieuse courut bien vite mais la nuit la rattrapa.
— Man pè la nuit ! J’ai peur de la nuit, avoua-t-elle alors, et la nuit lui répondit :
— Il y a le jour, je suis son envers. Nie-moi et tu y verras clair.
Effrayée par ces paroles ténébreuses, elle continua à fuir sans comprendre et buta contre un cheval un peu particulier.
— J’ai peur du cheval à trois pattes : man pè chouval troi pate, reprit-elle en écho.
— Ma jolie boule de suie, je préviens trois fois avant de t'emporter : Toc, toc, toc, es-tu prête ? Je suis la plus civile des mauvaises nouvelles.
Elle n’était pas prête, et la mauvaise nouvelle s’en retourna.
La petite boule de suie en question avait un chemin bien long à parcourir. Elle regretta le dos du cheval à trois pattes mais pas la mauvaise nouvelle accrochée dessus. Elle s’arrêta un peu plus loin, son doigt en l'air et la bouche ouverte :
— Sa ki pè moin : qui a peur de moi ?
Mais qui avait donc peur d'elle, en vérité ?
Sur une fleur, délicatement posé, un papillon :
— Un petit papillon jaune, je vais le caresser, murmura Anne, enfin radieuse : An ti papiyon jöne man sé lé caressé.
Mais le joli petit papillon jaune et blanc se blottit sous une feuille pour échapper à sa caresse.
— Tu as peur de moi ? Toi ?
— Aime-moi et tu me verras avec les yeux du dedans, lui signifia-t-il.
— Ça ne suffit pas, lui rétorqua la petite créole.
Et elle prit délicatement le papillon et mélangea sans le vouloir, les poudres de ses couleurs irisées.

157

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !