2
min

Amour impossible ?

Image de Marieb

Marieb

4 lectures

0

Peut-on vivre une histoire romanesque en ce début de 21e siècle ? On est loin de l’époque classique alimentée de tragédies (une belle histoire finit-elle toujours mal ?). Roméo et Juliette, Chimène et Rodrigue, Hector et Andromaque... Et pourtant, il semblerait que le modernisme n’ait pas tué le romantisme, j’en ai la preuve depuis maintenant 14 mois.
Un amour impossible, c’est quand tous les éléments sont contre vous, auraient dû empêcher une quelconque rencontre mais qu’une force transcendante l’a rendu vivant.
C’était l’été 2016, je commençais à penser à lui, la journée, le soir, à attendre un mail de sa part, lui en envoyer des inutiles, sans raison particulière. Je suis tombée amoureuse au fil des mois, sans même le voir moi-même : le croiser dans un couloir devenait gênant, nos conversations étaient toujours intenses et il devenait difficile de se quitter à la fin de la journée. Alors ? On n’a rien fait, par timidité, durant plusieurs mois. J’attendais un geste ou un mot de sa part qui ne venait jamais.
Pourquoi ? Sur le papier, tout nous oppose et la situation n’aurait pas plus être plus difficile à gérer : 18 ans d’écart, une vie personnelle en parallèle, un manque de prise de confiance en soi manifeste. Il fallait oser franchir le pas, se parler et identifier les sentiments de l’autre. C’est sûrement là que réside la puissance de l’amour, une capacité à passer outre les difficultés du quotidien et à se donner des forces qui nous paraissaient jusqu’à présent hors de portée. C’est aussi mettre en relation deux personnes qui, par un simple regard, un simple sourire, se comprennent.
Dans notre « folie amoureuse » on vient même à douter du hasard de la rencontre. J’y pense souvent, quand il me sourit, ou quand il dort contre moi la nuit : et si nous étions faits l’un pour l’autre, prédestinés à vivre ensemble ? C’est vrai... la vie est faite de petits riens qui changent tout : pourquoi ai-je accepté un poste moins intéressant et moins bien payé que celui qu’on me proposait dans la deuxième entreprise ? Pourquoi l’équipe qui devait travailler avec lui s’est disloquée et j’ai récupéré ces missions ? Pourquoi est-ce que je lui ai plu ? Pourquoi avons-nous changé nos vies pour se retrouver ?
« Parce que c’était lui, parce que c’était moi ».

Un an plus tard, ce qui aurait pu n’être qu’une passion temporaire, une volonté de sortir d’un quotidien devenu lassant, se révèle être une histoire d’amour, une vraie, celle qu’on ne vit qu’une fois et pour laquelle on se dit « c’est avec lui que je veux faire ma vie ». Certains diront que cela n’a rien d’exceptionnel, mais chaque histoire est unique, parce que les deux acteurs sont singuliers et vivent leur relation à leur manière : rare et extraordinaire. C’est bien là que réside l’amour d’une vie : être en capacité de la transcender et la sublimer, dans la douceur et la durée.

Rien n’est impossible à qui sait accueillir le bonheur au-delà des conventions. Et à toute histoire romanesque sa morale : ils vécurent heureux le reste de leur vie et eurent... une petite fille.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,