Amnésie des nuits

il y a
1 min
25
lectures
5

Je veux être libre de ne pas être  [+]

Lune de sang. Sans lumière. Terre de lait. Paix blanche. Chemin de poussière. Air enivrant. Avalant le poison. Son des mondes noirs. Boire le sombre vin. Vient enfin l’ivresse. Sagesse des idiots. Eau de mort. Dors dans les champs. Chant des âmes berceuses. Bienheureuses perdantes. Hantent les cœurs naufragés. Épuisés du voyage. Age sans arrêt. Ai-je le temps de souffrir ? Dormir pour tout oublier. Éprit ces hommes par les sirènes. Haine de femmes trop touchées. Épurées de savoir désaimer. Laisser le corps, garder l’esprit. Prit dans les filets de l’amnésie. Si doux, si protecteur. Heure sans minutes. N’eurent-elles qu’à souffrir un peu ? Peu importe pour les sauvages amants. A mentir au dénuement. Mentir pour pâlir la peau. Peau de porcelaine fêlée. Laissée en débris de cœur. Erreur d’un monde d’argent. Gent féminine soumise alors. Or et pièce doré vont récompenser. Penser que rien ne résiste à cet argent. Marchand, maître ou esclave. Vendre les âmes déchirées à la mort. Alors effacées s’endort, les bêtes épuisées. Puisées jusqu’à l’oublie de cette vide amnésie. Vie de Femme-lune.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Moi, Dionysos

Christophe

Moi Dionysos, fils de Zeus et Sémélé,
Dieu vivant parmi les mortels,
Dieu errant sur cette terre aimée,
Préférant la rugosité du sol sous mes pieds nus aux douceurs des parquets d'or de... [+]