Alliance secrète

il y a
1 min
411
lectures
12
Finaliste
Jury

J'écris des nouvelles, chansons, poésies. Mon maître mot: CARPE DIEM. Je rêve les pieds sur terre, cherche dans l'écriture la possibilité d'une île... NOUVEAU! MON BLOG avec mes poèmes, mes  [+]

Image de 2015

Thème

Image de Deux lèvres à la fois
Je ne le vis pas arriver car je m'étais bandée les yeux, mais ses doigts se posèrent sur moi avec tant de légèreté que je n’eus qu’un bref sursaut. Il les agita sur mon corps impatient comme sur les touches d’un piano à bretelles, le parcourut tout en caresses effleurées, mélodiques ; leur agilité et leur douceur me fit immédiatement vibrer et soupirer d’aise. Puis basculée sur le ventre je sentis une bouche à l'haleine sucrée de barbe à papa me lécher le lobe de l’oreille et le creux du cou. C’était plutôt amusant.
Soudain une boule se mit à vibrer le long de ma nuque que j'identifiais comme le nez d'un clown, un petit gloussement enfantin vint s’enfouir dans ma chevelure.
La vibration délicieuse et stimulante titilla ma colonne vertébrale jusqu’au creux de mes fesses, puis un petit jet tiède inonda mes cuisses, sans doute la fameuse fleur qu'ils portent à la boutonnière, très drôle ! À moins que le bougre m'ait pissé dessus ? Mais le liquide avait finalement plutôt la texture du gel. Je tendis la main et caressai la perruque ébouriffée de l’Auguste. Ses doigts me soulevèrent, écartèrent mes cuisses, et brusquement la tête bouffonne jaillit de l’autre côté, ricanant sur mon sexe pour un bouche à bouche mouillé et profond. Je sentis comme un parfum de fraise Tagada et de vanille, sans doute le maquillage odorant dont il s’était barbouillé les lèvres. Sa bouche rigolarde se plaquait sur mon bouton éclot, je ne pus retenir quelques cris de souris. J'ouvris grand mes jambes, me contorsionnais et lançais ma main au hasard, elle rencontra la queue du plaisantin.
Je crus avoir saisi un jouet, une sorte de petite matraque comme celle qui fait partie de la panoplie de policier des petits garçons. C’était long et dur, ça avait la texture désagréable du plastique, mais ça sentait le sucre d’orge, la pomme d’amour !
Je me rappelai alors qu'il m'avait assuré que je serai protégée avec un «préserve-hatif». C'était donc ça !
Jouir le temps d'une pluie tiède d’entre mes cuisses, d'une écume mousseuse comme des bulles de savon. Le temps d'une alliance secrète avec le fantasme.
Mon amant est un clown ? Alors qu’il me rende luisante, sucrée et délicieuse avec sa bouche peinte en sourire éternel ! Qu’il me fasse gémir en éclats de rire !
Car vous l'aurez compris : j'adore le cirque, et mon amant se prête si bien au jeu !
Ce soir un clown, demain... pourquoi pas un dompteur ?

12
12

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dies Irae
Dies Irae · il y a
Joliment coquin à souhait + 1
Image de J.D.Flyman
J.D.Flyman · il y a
Bonsoir Dame Valoute.
Je serai bien curieux de savoir si un trapéziste saurait vous inspirer!
:-)))
+1
Je vous souhaite une bonne soirée.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
j'attends l'aventure du dompteur, la sauvagerie m'est frissonnante...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mon vote n0 6 pour cette histoire amusante et sensuelle! Bravo pour les images de la volupté débridée! Mes haïku, FROIDEUR et PREMIERS FROIDS, sont en compétition pour le Grand Prix Haïku Hiver 2016! Je vous invite à venir les lire et les soutenir si le cœur vous en dit. Merci!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/premiers-froids-1
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/froideur

Image de Valoute Claro
Valoute Claro · il y a
Merci de vos commentaires les filles! hum...en fait moi non plus je n'aime pas trop les clowns, à part les clowns tristes!
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Ayant écrit tu me lionne, je préfèrerais un dompteur... d'ailleurs, je n'aime pas trop les clowns... toujours de belles images sensuelles sans vulgarité ! une écriture alerte, enlevée et les fantasmes de Madame, toujours !... ;-)
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
Un clown qui a l'air tout à son affaire entre les cuisses de la dame ...coquin de sort ! un vote qui ne court pas deux lièvres à la fois il se précipite dans l'urne !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Double

Ophelie F.

La chaleur pèse un camion rempli de déménageurs ; lourde, humide et fiévreuse. Passé midi, je ne tiens plus sur mon siège en faux cuir. La fonte de ma culotte Petit Bateau, dans mon jean... [+]