Aller-Retour

il y a
2 min
5
lectures
0

Née à Reading. Vit dans le Sud-Ouest de la France. Ecriture. Ecriture et théâtre  [+]

Effort pour dire vrai.

Sur son vélo, elle avançait, jetant des coups d'œil furtifs sur sa droite aux Pyrénées, toutes bleues.

Elle pensait effort, elle pensait côte à gravir, se redresser.

Tellement longtemps qu'elle faisait ces efforts de pacotille devant des montagnes bleues toujours dressées. La solution trouvée à un problème était la vallée d'un jour. Le problème suivant, car il y avait toujours une autre montagne après la montagne gravie, lui ôtait la sérénité si éphémère.

Sa vie, être Sisyphe poussant son rocher. Se rassurer en se disant que la vie vaut d'être vécue, Albert. Détourner le regard devant l'horreur de la situation et ne regarder que son caillou à pousser.

Sa vie de mal lotie parmi les riches, beaucoup en seraient heureux. La plupart du temps, elle en était heureuse. Parce qu'elle croyait vraiment à des choses. A la vertu de la patience par exemple. A la nécessité de transmettre. Au moins ne pas nuire, ne pas contrecarrer tout épanouissement. Priser la bienveillance. Au diable, ceux qui disaient que ce n'était qu' une goutte d'eau dans l'océan. Oui, elle n'était qu'une goutte d'eau. Mais elle coulait vers les autres gouttes. Elle tâchait de faire ce qu'il y avait à faire juste devant elle. Avec tous les ratés que cela impliquait. Oui, ça ne l'empêchait pas de pleurer. D'oublier combien les instants sont précieux. Quand la vie était trop forte de café. Son cœur s'était déblindé. Alors parfois elle aimait, elle aidait, elle soutenait. Et parfois, elle avait mal au dos. Plein les basques. Et elle pleurait. Non, d'abord elle hoquetait sur son vélo comme si elle avait manqué d'air. Parce qu'il fallait quand même pousser le rocher sans cesser. Sans quoi il entamerait une descente en sens inverse. Et puis, elle pourfendait la route du regard, serrait les dents, et l'instant d'après, pleurait. Comme une petite douche qui remet les pendules à l'heure. Et parfois, comme aujourd'hui sur son vélo, elle avait été surprise. La côte qu'elle se rappelait, la côte qui l'avait essouflée il n'y a pas si longtemps, déjà gravie ? Pas de quoi fouetter un chat. Et elle se laissait sourire dans la descente. Elle se laissait être toute à la trajectoire du vélo. Son bouclier glissait, comme une carapace de scarabée, elle devenait cette ellipse qui la mènerait d'aujourd'hui à demain, cette tangente par où filer et aimer rentrer chez elle, simplement enfiler chaque instant comme une perle sur un collier, goûter son verre de vin, puis rire du fond de la gorge déployée à la drôlerie de ce comédien futé à la télé, puis racler la dernière bouchée de son assiette, puis dormir coiffée, tranquille, pelotonnée dans les draps frais, ah et laisser venir à elle ce visage aimé, s'imprimer derrière ses paupières ce simple regard , beau et vivant, qui la transcendait, oh taire les questions cuisantes en nouant le collier du jour enfin achevé, fermer les yeux sans se dire à l'avance que demain serait la jumelle d'aujourd'hui, oui, on était parfois surpris.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,