0 lecture

0

Nous sommes au début de l’hiver, la messe fut éprouvante pour tout le monde. Ce jour-là, la soutane de Monsieur le Curé était blanche et sa chasuble était de couleur pourpre avec des motifs jaunes.

Cette harmonie est parfaitement adaptée à la couleur de son étole aux broderies dorées. Monsieur le curé a attrapé froid, il tousse, il renifle, il graillonne. Son sermon est incompréhensible. Les consonnes deviennent inaudibles. « Mes bien chers frères » se transforme en « Bes bien Bhers Brèbres ». Martial facétieux cherche à partager cet instant récréatif par des invectives de la tête à qui voudra bien le voir. Le regard foudroyant de sa mère replacera immédiatement l’enfant dans le droit chemin.

Le père Dumatier sera absent la semaine prochaine et il faut s’organiser pour la semaine prochaine. Lorsqu’un prêtre est absent, il est impossible de célébrer l’eucharistie. Les communes voisines subissent le même sort, car elles sont également sous la responsabilité du père Dumatier.

Les parents de Martial sont très actifs et très impliqués dans la vie paroissiale. Aidé par leurs amis, le symposium s’organise et prépare la cérémonie de la semaine prochaine.

L’église recommande très fortement que les catholiques se rassemblent le dimanche, même en l’absence de prêtres. Il s’agit de l’ADAP : assemblée dominicale en l’absence de prêtres.

Cette assemblée dominicale en l’absence de prêtres suit le déroulement de la messe. Elle ne doit comporter ni prière eucharistique, ni consécration. Les parents de Martial donnent l’impression d’avoir changé camp. Il est très fier de les voir ainsi en ce jour de gloire.

Pierre Tomy Le Boucher

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,