2
min

Acte de piraterie insecticide

125 lectures

158

Depuis ce matin, tout le monde est sur le pont. Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Non, c’est le jour J, celui qui marquera à tout jamais l’histoire de la piraterie. Notre capitaine ailes d’acier est prêt à en découdre avec son escadron motivé et plein d’entrain. J’entends qu’il nous appelle à nous réunir en vue d’un débriefing sur la situation. Vite, vite, il ne faut pas faire attendre notre capitaine en cette belle journée d’été. Nous voilà tous réunis autour de lui à l’ombre de la feuille de bananier près de l’immense bassin des poissons rouges, magnifique étendue d’eau qui depuis quelques semaines nous sert de base d’entrainement pour la mise au point de notre plan d’attaque. Le capitaine nous explique que la situation est grave et qu’au vu de la diminution de nos réserves sanguines, il nous faut impérativement envisager une opération de grande envergure. Et cela tombe bien puisqu’une méga fête est organisée ce soir à l’occasion des dix-huit ans de la fille du propriétaire chez qui nous squattons. Que du beau monde à dépouiller pour s’en mettre plein la panse et se rassasier. Il est donc impératif de prévoir notre attaque dans les moindres détails. Nous allons nous répartir nos victimes par âge. Ainsi, les jeunes (ados) comme Bismuth ou Aile de verre, sveltes et rapides s’attaqueront aux jambes, mollets et pieds tandis que ceux d’âge plus mûrs comme Sid ou Dard d’acier, agiles et dotés d’une extrême précision s’occuperont des membres supérieurs, à savoir les épaules et les bras. Enfin, les plus anciens (vieux) comme Pyrell et Baygon, moins physiques mais très expérimentés se réjouiront sur les dos dont les surfaces plus vastes leur permettrait un atterrissage moins contraignant. Ce sont de fins limiers et leurs attaques en mode furtif et leurs piqûres délicates empêchent toute réaction meurtrière de la part de leurs victimes. Tout est clair, alors en poste ! s’écria Aile d’acier.

Déjà, arrivent les invités en tenues légères, que de mousseline, soie, dentelle, débardeurs, shorts et bermudas qui découvrent agréablement de belles peaux légèrement halées qui éblouissent nos yeux ébahis pleins de convoitise. Ils se régalent de champagne, petits canapés, parlent haut et fort et rient aux éclats sans se douter le moins du monde de ce que nous leur réservons. Nous sommes rassemblés au bord du bassin, prêts à attaquer. Nous frétillons d’impatience. Bismuth ne tient plus en place, tandis que Dard d’acier s’énerve car cela ne va pas assez vite à son goût. Heureusement, Pyrell et Baygon les calment avec quelques exercices de respiration. Il faut rester concentré car le moment fatidique arrive avec le gâteau. La joie et l’euphorie s’emparent de l’assistance et nous entendons soudain notre capitaine crier : « A l’abordage ! » Il se lance le premier et nous lui emboîtons les ailes sans attendre. Dards en avant comme des avions qui décollent d’un porte-avions, nous fonçons vers nos cibles respectives Sans concession, mes camarades et moi-même nous jetons sur ces belles peaux, piquons et repiquons avec une telle dextérité qu’à l’issue de la bataille nous ne déplorerons aucune perte.

Nous sommes à présent repus. Nous venions non seulement de remporter l’une de nos plus belles victoires, mais avions également remis à niveau nos réserves sanguines. Nous pouvions maintenant savourer cette dernière à l’ombre des feuilles de bananier près du bassin des poissons rouges pendant que nos victimes commençaient à se gratter en jurant contre nous.

 

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Jeunesse
158

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Vif & à tire d'ailes ! (et les poissons sont végétariens ? ouf !)
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Bonne chance!
·
Image de Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
Merci Alain
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Super!
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci pour ce magnifique texte qui me traduit avec grand humour votre esprit d'une grande finesse et votre grande sensibilité. L'humour est un exercice difficile à pratiquer mais vous y excellez et je vous félicite. Mes cinq voix ! Bravo ! Cordialement, Francis Étienne
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Une bonne histoire. J'adore les noms des moustiques, surtout Pyrell et Baygon (sans oublier leurs exercices de respiration)... Merci pour cet agréable moment de lecture, même si en ce moment, ces insectes ne sont pas mes amis! ^^
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Mon soutien sans faille, mais par pitié, éloignez vos héros ! ! !
·
Image de Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
Merci ce sera fait !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oh là là, une véritable horreur pour le personnage de mon histoire, il n’aurait même pas pu lire trois lignes sans s’évanouir, mais moi j’ai adoré !
Les petits fours et le champagne n’auront pas été perdus pour tout le monde, nos anophèles vont faire hips...
Mes 5 voix horri...euh ravies, et je vous invite à venir découvrir quel traitement je leur fais subir, à vos protégés, dans mon ttc « Une alouette, un cheval » et votre sang ne fera qu’un tour !

·
Image de Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
Merci, je vais aller voit
·
Image de Jennyfer Miara
Jennyfer Miara · il y a
Ha le moustique !! Ennemi impitoyable, s'il en est. Vous avez mes votes !!
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Moustique-tigre ? Je me gratte et je vote !
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Baygon, il fallait y penser ! J'ai aimé +3 venez découvrir mon grenier...
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-grenier-7

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur