1
min

Abandonnée

Image de Jean Nou

Jean Nou

25 lectures

7

« Maman m’a toujours dit qu’il fallait croire en ses rêves pour toucher l’objectif. Et elle avait sûrement raison. Mais, pour atteindre le sommet d’une montagne, il faut trouver une solidarité pour nous soutenir.

Nous sommes au pied d’une montagne, l’un de mes amis se trouve coincé en haut et ne peut plus redescendre. On l’a beau l’appeler, pas de signe de vie. Il est peut-être blessé ?

Enfilions notre équipement d’escalade et allons à son secours. A deux seulement, nous essayons d’être solidaires pour tenir en équilibre sur une pente à 45 degrés. Moi je suis devant ma coéquipière qui s’arrête tous les cinq mètres. J’essaye de la stimuler au maximum pour qu’elle garde un rythme de marche adapté à la situation.

Mais hélas, elle ne peut plus continuer. Elle doit s’arrêter en cours de route. Pourtant,nous étions presque arrivées au sommet et retrouver notre ami frigorifié par le froid.

Elle m’a clairement abandonnée dans ce combat. Je dois continuer mon chemin sans son aide qui permet d’avancer avec la corde. Je ne pourrais jamais finir la dernière ligne droite, c’est beaucoup trop raide pour ma corpulence. Je risque de tomber.

Je suis obligée de secourir mon ami, il a besoin de moi. Je risque ma vie mais je n’ai pas le choix. Il est en danger et personne d’autre que moi peux le sauver.

En m agrippant aux rochers je parviens à atteindre enfin le sommet neigeux. J’aperçois mon pauvre ami avec une couverture de neige sur lui. Son visage est glacé. Avec mes bras, j’enlève cette lourde couverture tout en lui parlant. Toute seule, c’est plus compliqué qu’à deux. Mais bon, je n’ai pas le choix.

J’attrape mon téléphone pour appeler les secours. Je leur précise l’endroit où nous sommes. Ils me demandent comment va la victime. Je leur explique comment je l’ai trouvé à mon arrivé. Il était bleu, ne bougeant plus sous une couche de neige épaisse. Ils me demandent de le déplacer et de mettre un vêtement sur lui. Ils arrivent avec un hélicoptère dans 5 minutes...

En attendant, j’enlève ma polaire pour le couvrir. Elle est suffisamment chaude pour qu’il reprenne connaissance. Heureusement que je suis montée à temps !

Quant à ma coéquipière, elle est redescendue. Elle n’aurait jamais supporté cette situation. Si elle était à sa place, qui serait venu à son secours ??

J’ai toujours eu le cœur sur la main mais là, c’en était trop. Pour une question de courage et de volonté, je ne pardonne pas. Nous formons une équipe. On doit tous être solidaires les uns des autres. L’union fait la force ! »

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Très très court
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Reunan
Reunan · il y a
L'histoire est belle mais la vie est différente, comment jugez, pourquoi condamner votre texte pose" de multiples questions et vous n'avez pas forcément la vérité.
+ 5 voix pour le courage.,
Et pour vous détendre absolument : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-bateau-1

·