1
min

A Paris scions....

Image de Azel

Azel

44 lectures

36

« A Paris scions,
scions du bois, la rivière, la rivière.
A Paris, scions du bois,
la rivière on la sautera. ».
De chaque côté de la Seine, deux âmes esseulés chantent leur vague à l'âme, sous un ciel trop gris et trop épais. Chantal ouvre son parapluie, les deux pieds bien ancrés dans la terre, la tête dressée vers le ciel, elle inspire toute cette morosité et expire à chaque petit pas sa joie d'être encore là. Hier encore, ses pulsions dévastatrices lui soufflaient de sauter à pieds joints dans la Seine. N'importe quoi! Aujourd'hui, le ciel est bas, la tête dans le brouillard, elle sent son coeur plus léger, plus enclin aux petits bonheurs, aux petits riens qui peuvent lui enchanter sa vie de célibataire ordinaire.
Sous son imper gris, elle s'est habillée de rouge, un body en dentelle rouge vif, des bas à résille rouges orangés, histoire de mettre le feu à son miroir préféré. Par-dessus, elle a enfilé son tutu rouge bordeaux à volants puis sa belle robe rouge carmin parsemée de coeurs blancs de toute taille, des géants, des riquiqui, des trop mignons. Elle ne s'est pas maquillée, de peur de faire couler des larmes noires sur ses joues de bébé, au cas où sa crise d'angoisse recommencerait.
Elle a discrètement mis son tube de rouge à lèvres vermeil, au fond de sa poche grise et ses boucles d'oreille rubis au fond de son sac noir. Seuls, de fins lacets rouges clairs, sur ses chaussures vernis noires trahissent sa féminité retrouvée. Elle inspire, elle expire lentement, tranquillement. Chaque pas se détaille, le talon bien posé sur la terre, la plante du pied puis les orteils accrochés à ce sol qui soudain se dérobe. En lieu et place de ce bitume, des lames de bois apparaissent de plus en plus larges, de plus en plus claires, les veines du bois dessinent des vagues et des noeuds de plus en plus majestueux, aux nuances de plus en plus chaleureuses, passant du noir ébène, au chêne foncé, du chêne clair au blanc du bouleau. Une légère brise se lève, les flots du fleuve s'agitent, le ressac éclabousse les pieds menus de Chantal. Soudain, un vent léger enveloppe Chantal et la fait tourbillonner. Son parapluie s'envole, chasse la brume, un bout de ciel bleu apparaît. Une silhouette chantonne: « Sur les pont de Paris.... ». Les cheveux noirs de Chantal se détachent, forment une belle mèche, très classe devant ses yeux teintés de bleus, son imper s'est déboutonné et dévoile son être, sincère. Une femme-enfant.
Excusez-moi, Mademoiselle, ce parapluie est à vous ?

PRIX

Image de 6ème édition

Thème

Image de Très très court
36

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Ca me fait penser à de belles comédies musicales en décor de dépression, quand on est paumé, coup de blues, retranchement vers l'enfance, refus de grandir... Beaucoup d'amour dans ce texte très bien écrit !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
L'angoisse est souvent une apparition soudaine qui saisit le corps et l'âme .
Et votre texte décrit l’angoisse de la jeune femme qui cherche à masquer son trouble sous le vernis du rouge .

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Et en plus, je m'appelle Chantal...Je vote !
Et vous invite sur ma page, merci !

·
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Je vous donne mes trois (3) en revanche que vous fassiez de même pour moi sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant merci
·
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
J’aime beaucoup le jeu de mots du titre. Ensuite votre écriture est légère, en harmonie avec ce que veut ressentir votre héroïne mais fait également ressortir l’angoisse qu’elle cherche à dissimuler derrière tout ce rouge
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C'est mignon :)
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bien sympa ce texte. Mes voix. Je vous invite à lire mes textes dont un est en finale
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de JACB
JACB · il y a
Serait-ce Mary Poppins en un peu plus sexy ? Sympa la dérision sémantique d'"apparitions".
Entre les deux votre cœur balancera peut-être ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/cavale-d-auteur#
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/se-compter-fleurette#
Bonne chance !

·