1
min

A mon frère

Image de Littlemary

Littlemary

296 lectures

41

Qualifié

Nous étions choyés comme devaient l’être les enfants des sixties. Les parents avaient tant manqué de l’essentiel, nous nous devions de jouir de l’inutile.

Je revois un jour de Saint-Nicolas, une aube de magie, quand on croyait vraiment qu’il était venu là, le grand Saint, déposer cet avion dont les lampes clignotaient, la locomotive qui faisait des bulles de savon, les deux énormes nounours en peluche, bleus, avec des grandes oreilles blanches que l’on pouvait caresser, tout doux. Et les autres jouets, dans les armoires.

Mais nous étions seuls, mon frère, si souvent enfermés ensemble pendant que les grands travaillaient.

Nous étions nos auto-scooters. Nous nous tamponnions avec nos bras croisés sur nos poitrines, en guise de pare-chocs. Boum ! Le choc faisait reculer l’un de nous, le plus petit, ou l’autre, s’il avait été distrait un instant.

Nous étions nos chevaux, tour à tour, et nos reins de montures s’en ressentaient quelquefois. J’ai le souvenir d’avoir été trop lourde pour toi, petit cheval.

Parfois, nous allions au jardin, c’était rare. Nous faisions la cuisine avec de la terre, de l’eau, des cailloux, des brins d’herbe pour la soupe. Nous dégustions ensemble.

Nous avons chipé et rempli d’eau un morceau de tuyau d’arrosage. Chacun à un bout, et celui qui souffle le plus fort a gagné, c’est moi. On recommence, tu as été le plus rapide, c’est moi qui ai le visage trempé. Nous rions aux éclats, sales et heureux.

Nous avons grandi. La vie nous a séparés. Nous avons pris des coups. Nous avons voyagé dans nos solitudes.

Je pense à un morceau de tuyau, et mon visage se mouille soudain, un peu, comme avant.

PRIX

Image de Printemps 2017
41

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
C'est très beau. On se sépare forcément, mais les souvenirs viennent nous rendre visite.
Image de Mary Mye
Mary Mye · il y a
De l'art de parler d'amour sans jamais mentionner ce mot. Très touchant. Bravo Littlemary
Image de Afa Marty
Afa Marty · il y a
Sobre et classe, bravo !
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Tendre délicatesse des souvenirs !
Image de Nicole Henne
Nicole Henne · il y a
Une belle et amusante page de vie. je vote
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Comment ne pas être sensible aux souvenirs d'enfance ? Quel bonheur quand ils sont heureux même s'ils sont toujours teintés de nostalgie...
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Un thème auquel je suis sensible, traité avec pudeur et retenue, mais empreint de sincérité et émouvant.
Image de Violette
Violette · il y a
Les souvenirs d'enfance ne nous quittent jamais.
Image de Littlemary
Littlemary · il y a
Bien vrai. Au fait Violette est un très beau prénom.
Image de Violette
Violette · il y a
Merci beaucoup Littlemary !
Image de Jean-Paul Labaisse
Jean-Paul Labaisse · il y a
Texte émouvant, racontant avec émotion un morceau d'enfance. J'ai moi-même toujours été très proche de ma sœur, même si nous nous sommes géographiquement éloignés... La complicité est toujours là, 50 ans plus tard...
Image de Littlemary
Littlemary · il y a
Voilà qui est très vrai. Même les chiffres, tiens. Bravo pour l'intuition.
Image de Jo.L
Jo.L · il y a
Belle narration, continuez!

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Je m’appelle Julien, je suis né à l’automne 1912. Laissez-moi vous conter mon histoire. Tout commence un dimanche de janvier. Le givre recouvre le paysage, laissant comme imprimées les ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Retirée dans sa chambre, Willie fait des taches. Ses petits doigts pincent des cartouches d’encre contre la feuille quadrillée. Le liquide noir se répand sur la page immaculée du carnet. Elle ...