2. Vous prendriez bien un peu de jus d’ours ?

il y a
1 min
4
lectures
0
Je prie pour que ça fasse Bluetooth de cerveau à cervelle mais c’est pas gagné. J’attends.

Je regarde ses tatanes percées.

Il lui en faut pas mal pour me voir autrement qu’aspirante au suicide, je ne sais pas trop comment lui montrer qu’il y a une coquille jusqu’à l’instant ou je comprends que ça ne dépend pas de moi. Elle n’a pas Lair bueno.

J’y tends les arguemines pour y montrer qu’elles sont blanches, c’est l’encas.

Elle essaye de m’vendre sa camelote.

Elle part dans l’arrière cour pour me ramener des documents à remplir. Apparement les photocopieuses datent des années 50. Elle s’imagine que je vais me laisser poutrer : AP.

AP. Attack Power
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Au camp

Polly

Elle plaquait ses pieds dans la boue luisante. Flop, flop, flop. Les manches de l’anorak trop grand cachaient les mains et ses cheveux bruns flottaient sur les épaules. Flop, flop, flop. Les... [+]