1985

il y a
3 min
105
lectures
23

Je vous invite à lire du très très court, et des nouvelles où la musique et le surnaturel font souvent leur apparition. Quelques poèmes, et un roman "Crossroads, dans l'ombre de Jimi Hendrix"  [+]

Je m'appelle Sam et je m’apprête à sauver le monde. Pourtant, ce que je redoutais est en train d'arriver. Je me souviens de cette nuit du 5 décembre 1985 dans ses moindres détails. Comment pourrais-je l'oublier ! Ce n'est pas tous les jours qu'une déesse déboule sans crier gare par la fenêtre de votre chambre...
J'avais à peine douze ans à l'époque. Il faisait nuit. Dans ma chambre située au deuxième étage de la maison, allongé sur mon lit, je regardais la pleine lune diffuser ses rayons à travers la fenêtre. De mon lit plongé dans l'obscurité, je pouvais voir son halo de lumière nacrée semblable à celui d'un projecteur, éclairer le centre de la pièce. Quand j'entendis le vent se lever. Si fort que je sentis le sol vibrer légèrement sous mon lit tandis que la fenêtre en bois commençait à s'agiter. Je la vis se déformer puis céder sous la pression. Ses battants s'ouvrirent largement et claquèrent contre le mur de ma chambre.
Enseveli sous les draps, je gardais néanmoins un œil à découvert. Je pus ainsi contempler son intrusion. Un ange aux boucles blondes, la peau ambrée, et des yeux bleus comme les mers du sud. Un ange vêtu d'un jean et d'une veste en sky rouge... Un ange qui ressemblait étrangement à « ma chérie » de l'époque. Celle de mes rêves, celle dont les apparitions à la télévision me laissait toujours pantois. Mélody Anderson. L’héroine de la série Manimal. Ah Mélody... comme disait Gainsbourg. Je dois avouer avec le recul que la série était très moyenne mais son visage de poupée suffisait à mon bonheur. J'en soupire encore. Voir se matérialiser ainsi dans ma chambre le plus beau de mes fantasmes...
- Bonjour Sam ! Ça va, pas trop surpris ?
-...
- Ok, je te laisse reprendre ton souffle, et je t'explique le topo.
Pendant qu'elle posait ses fesses qu'elle avait forts jolies au pied de mon lit, je tentais de retrouver un semblant de lucidité. Ma fenêtre étant située plusieurs mètres au dessus du jardin, sans gouttière, ni prises d'aucunes sortes sur le mur extérieur, il lui avait fallut lancer un harpon sur le rebord ou le toit pour grimper jusque là. Non seulement, je n'avais rien entendu de tel, mais Mélody n'avait pas escaladé. Non, Mélody avait surgi dans la pièce comme l'aurait fait Superman. Pas d'en bas, d'en haut. J'avais toujours le souffle court, mais elle démarra :
- Bon, je vais tâcher d'être brève mais je sais qu'à ton âge, on aime les histoires un peu enrobées, alors écoute bien. Il était une fois, sur la planète Dovina, un grand homme appelé Jahir. C'était un chef respecté et aimé de son peuple. Il avait réussi l'exploit de maintenir la paix sur Dovina durant cents lunes. Mais Jahir lisait l'avenir. Un jour, tandis qu'il méditait dans les plaines d'Hantar, il vit le ciel s'ouvrir pour lui révéler une terrible prophétie. L'extinction totale de sa planète. Dans 60 lunes, Dovina s'éteindrait ainsi que tout ses habitants, victimes d'une attaque étrangère. Même s'il savait grâce à son don qu'il ne vivrait pas assez vieux pour le voir, Jahir voulait agir pour la sauvegarde de son peuple. Il décida d'envoyer un éclaireur dans la galaxie, en quête d'une terre accueillante. Et me voilà !
- Vous n'êtes pas...
- Mélody Anderson ? Nan, désolé Sammy.
- Mais vous êtes une...
- Une extra-terrestre, comme vous dîtes. J'ai pris cette apparence afin de t'être agréable.
- Mais je suis juste un p'tit garçon.
- Je sais. Mais un jour tu seras fort et lucide. Assez pour exécuter la mission que je m'apprête à te confier. Je l'ai vu. Écoute Sam, je sais que c'est très déroutant, mais fais-moi confiance, dans 40 ans, jour pour jour, tu accompliras ta mission. Tu vas m'éliminer.
- Quoi ?
- Je suis venue ici pour collecter des informations. Toutes prouvent que votre planète est parfaite pour notre espèce. Sam, dans quarante ans, mon peuple va venir vous coloniser, et vous serez exterminés.
- Mais tu disais que Jahir, ton père, était un homme bien ?
- Mon père vieillit, ses visions se font troubles. J'ai hérité de son don, et plus encore... Et j'ai vu son successeur. Un tyran sanguinaire utilisant tous les atouts dont il disposera. Comme moi.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Je suis une polymorphe étoilée. Une espèce très rare. J'ai la particularité de voir mes talents s'amplifier avec l'âge. Dans 40 ans je serais devenue une arme de destruction massive capable d'anéantir une planète entière.
- Même si tu n'as pas envie de le faire ?
- Sam, je n'ai aucune envie de le faire ! Mais avec les années, l'immensité de mon pouvoir va submerger ma conscience. Je vais devenir une arme surpuissante qui va détruire ton monde. Et tu es le seul à pouvoir l'empêcher.
- Mais comment ?
- Tu devras me tuer. J'ai inscrit sur ce bout de papier tout ce dont tu as besoin. Je n'apparaîtrai qu'une fois, et j'aurai le visage d'une autre actrice. Une blonde. Tu devras lui loger trois balles successives entre les yeux. Tu as bien compris ?
- Euh... oui, je crois...

Elle déposa un baiser sur mon front puis s'éloigna, s'envolant aussi étrangement qu'elle était venue. Me laissant avec une vie à vivre, et aussi pas mal d'interrogations.

5 décembre 2025 - Allongé au milieu des herbes hautes, mon viseur dirigé sur l'entrée du tunnel, je guette ma proie. Cette basse besogne est devenue mon lot quotidien. Tueur ? Non, c'est un terme trop affecté. J'efface, je nettoie. Peut-être ai-je choisi cette voie à cause de Mélody, peut-être pas. Ah Mélody... Les souvenirs affluent encore. Ses boucles d'or. Ses yeux, les mers du sud... Dans mon viseur, il y a du mouvement devant l'entrée du tunnel. Quatre hommes armés encadrent une jeune femme. Blonde. Elle est pile à l'heure ! Mais bien sûr, ce n'est pas ma Mélody. Convaincu d'avoir entre les mains le sort de l'humanité, j'incline légèrement mon arme et appuie trois fois sur la détente, transperçant le visage doux et régulier de Scarlett Johansson. En pure perte.Un collaborateur m'apprendra plus tard que le Gouvernement des Forces Alliées a lancé un vaisseau spatiale équipé d'une fusée thermique en direction de la planète Dovina...
23

Un petit mot pour l'auteur ? 22 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
chouette histoire.
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Merci :-)
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
J'adorais Manimal moi aussi ^^ J'ai lu votre histoire avec plaisir, bravo pour ce condensé d'imagination !
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Merci Jenny, c'est gentil. Et vous aussi, vous préfériez la panthère à l'aigle ? J'aimais pas le piaf ! :-D
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Oui je suis d'accord, la panthère est plus réussie ^^ Il y a un épisode où il se transforme en cheval, on sent qu'ils ont eu du mal pour les trucages :))
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Moi aussi j'ai tout de suite pensé à '' Terminator ''. Belle histoire.
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Merci Lange ;-)
Image de Demens
Demens · il y a
Polymorphe étoilée... J'adore. Une histoire qui n'est pas sans rappeler l'excellent "Terminator". Je ne suis habituellement pas fan de science fiction, mais ton texte est bien écrit et convainc le lecteur. Bravo !
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Merci Demens, c'est un très beau compliment, d'autant plus si tu n'es pas fan du genre. Très flatté aussi par la réference, Terminator est un vrai petit bijou. A très bientôt !
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Un récit de science fiction rondement mené. Original l'idée du petit garçon sauveur de l'humanité
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
C'est sympa Isabelle, merci beaucoup :-)
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
La vie de Sam est loin d'être un long fleuve tranquille ! Une belle écriture pour une belle histoire.
Bravo Serge.

Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
J'ai fait une ellipse de 40 ans, mais en effet, sa vie n'a pas été embellie par cette rencontre. Merci cher Jusyfa, d'être venu me lire. Tes compliments me touchent.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
L'enfer est pavé de "bonnes" (!!!) intentions...
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Oui, et le paradis de mauvaises, certains décrochent l'auréole sans trop en faire (enfer), disait l'autre :-D Merci Joelle. Très belle journée.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une histoire plaisante qui se lit d'une traite, bravo et à bientôt Serge !
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Merci bien Francine. Heureux qu'elle vous ait plu. A bientôt.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime beaucoup (et encore plus l'idée de shooter scarlett :p) J'ai voyagé, et frémi!
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Chacun sa tête de truc... Euh... chacun son turc... Ah non plus... En fait, j'aurais bien mis la tête de la Marine... bah ouais bang, bang ! Mais la faire rentrer dans mon univers était vraiment au dessus de mes forces :-D Merciiiiiiiii !!
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Je pensais jusqu'à la fin que la victime serait une princesse anglaise très populaire... :-))
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Ah oui, mais elle c'est déjà fait ! :-D Merci de votre passage, Paul ;-)