6 lectures

1

Il est mort le bouleau jaune
Son écorce entière témoigne
De sa déchéance prochaine
Crevassé de pustules noirs
L'arbre raconte des tas d'histoires
De village d'hommes englouti
Sous les eaux de la technologie

Ce bouleau toujours debout
Parle de déracinement
Mais il ne parle pas pour lui
Mais des humains qui étaient là
Au temps de sa jeunesse
Anishiabés, Odawas, Objiwés
Qui dansaient autour de lui

Et les Autres sont venus
Conquérant de terres et de ciel
Et ont renversé le cours des eaux
Du lac Baskatong au géant Mercier
Icones du dieu des Blancs : Hydro
Pourvoyeur de kilowatts propres
Aux lumières de grandes villes

Mais le bouleau me prévient
De la malédiction qui rôde depuis
Mi-humain mi-caribou, un mangeur d'hommes
Un diable nommé Windigo par les Anciens
Il vit sur les berges du lac ensablé
Protégé des territoires sacrés
Engloutis au fond du réservoir

Le bouleau me l'a bien dit
De craindre la baisse des eaux
Révélant les ruines autochtones
Car se sont ces nuits-là
Que se nourrit la Bête du lac
D'hommes blancs résidant la région
Vengeant ainsi les exilés de jadis
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème