Volupté anodine

il y a
1 min
387
lectures
109
Qualifié

Et j'ose, des mots en vers, Autour d'un verre, faire de la prose. Des maux et des misères, Des voluptés et plein de choses. Poésie, prose, musique. www.jonathanperdrieau.com  [+]

Image de Été 2018
Une bougie, la mèche enflammée,
La flamme chaloupant,
Happant l’œil sur l’immaculé
Cœur de flamme ardent.
Radieux halo que j’aime fixer.

Bruissent les basses fréquences félines,
La cadence qui berce.
Demeurant assis et la bruine
Aux carreaux, l’averse
Ruisselle. Et ronfle la sieste féline.

À l’abri des ondées fortuites,
Parallèle paresse.
Et l’ail et l’huile crépitent,
Je flaire un blanc, verse
Et lape la sauce quasiment cuite.

Les sens se dérèglent à mesure
Que les verres se vident,
L’esprit s’évade, dans cette ivresse.
Oui l’esprit se vide.
Seul, las, douce et intense paresse.

Je mitonne, prépare une assiette,
Et un jour les câpres,
Hum... parsèmeront deux assiettes.
Ah... solitude âpre.
C’est toujours l’amour que l’on guette.

109

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !