Volte face

il y a
1 min
0
lecture
0

Étudiante pour l'obtention d'un Brevet des Métiers d'Art en Reliure et Dorure. Travaille dans un fast-food pour payer mes études. Écrivaine par passion  [+]

Par le plus grand des hasards je me détourne encore un peu plus du soleil,
Je détache des bribes de ciel que je colle sur mon plafond.
Je récupère les restes dans une corbeille en liège qui n'a plus de fond.
Je ne donne pas le ton, je ne donne rien,
Je me prépare pour l'oraison funèbre qui m'attend tous les matins.
Un fait d'honneur en plus pour la tristesse,
Elle les collectionne,
Me brûle le coeur par une caresse
Et me sanctionne.
De l'autre côté de la mer le soleil fait naufrage,
Toute façon lui non plus n'en même pas large,
Il se cache derrière les hauts vents du sud
Pendant que je le regarde depuis la terre déçue.
Un peu trop tôt, un peu trop tard,
Du mercurochrome, un sparadrap, je me laisse la.
Voici mes doléances et celles de mon âme
Qui s'expriment à travers le silence de mes larmes.
Ici mon recueil de rêve où la vie fait grève, elle redevient sauvage.
L'abandon me tyrannise et me rend exécrable,
La sensation d'un cataclysme qui m'accable.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !