Voici

il y a
1 min
9
lectures
0
je t 'est entre appercu ce jour
ou les rayons de l'aube maculé ta longue chevelure de feu
une image eblouissante, un cri ayant percuté cet instint de glace qui me caractérise.
Des roses voici ce que tu étais venu acheté, sur la place du marché,
moi me voici, entouré par l'obscurité naissante, fusil d'assaut etre mes mains,
mais je t'ai vue, est tous ce que je croyais savoir ou etre est devenu abstrait inavouable, ma noirceur épris par la blancheur de ton corps, l'imaginant a califourchont sur mes cuisses ou tant d'ardeur ne saurais en determiné reelement la cause toi ou mon envie de changement,
toi ou simplement la détonnation de mon calibre sur ta peau d'albatre,
toi mon miracle
un rayon de lumière percute sa chevelure de feu est moi pris entre les deux un bruit, un soupir, une déflagration
PAN, PAN PAN
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,