VIDE GLACÉE.

il y a
1 min
0
lecture
0
Nous gagnons et perdons.
Ensemble, nous sommes l'eau, peut-être l'océan,
Nous laissons nos baisers latents sur l’étagère !
Maintenant, reposons-nous dans le labyrinthe du plaisir,
Sans regret et sans pitié.
Vous n'avez pas les tripes d'un couteau, pour couper tous vos doutes à la racine,
Pourquoi souffrez-vous, je suis avec vous, le passé est la putréfaction et la psychose,
Je vous donne deux draps fraîchement repassés, pleins de mon impudence,
Je vous envoie également trois tournesols, en signe de notre nouveau départ.
Nous avons vécu vite, et inconsciemment.
Alors oublions nous, aussi rapidement
Ce vide glacial qui est jalousie, brûlante.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !