Vaines excuses

il y a
1 min
206
lectures
93
Qualifié
Image de Été 2018
Pardonne mon silence
Quand mon esprit se plonge,
Oubliant ta présence,
Dans un étrange songe ;

Pardonne cette douceur
Quand je déclare flamme
À mes fragiles blancheurs
En oubliant tes charmes ;

Pardonne mes absences,
Fais dans notre lit ton deuil,
Quand ma vie n’a de sens
Que couchée sur la feuille ;

Pardonne ces paroles
Si doucement murmurées
Aux bleutés farandoles
De mes bonheurs emmurés ;

Pardonne le poète,
L’imbécile aveuglé,
Le peureux faisant fête
Aux lueurs de papier.

93

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !