Urbain - première image

il y a
1 min
4
lectures
0
Le labyrinthe urbain
Le syntagme pérenne du soi profane,
Non caché,
Non crypté,
Les oiseaux en orbite dans son corps se débattent,
L'amour se reflète dans les fontaines d'opale,
Vitrines qui attaquent l'œil mortel,
Des femmes qui changent votre sens de la marche.
Le temps histrionique activé en régression,
Nature clonage dans des pots stériles.
Dare regards
Ou trop humble,
Qui vient maintenant
C'est la bosse de fumée.
La nuit
Laisse des traces et des chuchotements.
La sortie nexiste, juste le rêve dans la circulation
Il brille vert et apathique.
Le ciel illumine les étoiles de verre
La lune dans les fenêtres se lève lentement...
Vous voudriez être graffiti un jour
Ou le pied d'ange sur le nid gourmand
De la lutte ternaire de l'espèce qui desire
Les âmes d'agate sous forme de panneaux solaires,
Ou jouer à la roulette amour tristement,
Le labyrinthe est l'être latent
Dans lequel une noix est née de nous
Des ombres qui cherchent la sortie en vain.



0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michou Katianis
Michou Katianis · il y a
https://www.youtube.com/watch?v=ZWmrfgj0MZI
la ville a cette duplicité de réalité dans laquelle le ciel et l'enfer sont parfois dans la même rue et tout le monde essaie de vous fasciner avec les veilleuses qui s'allument dans de subtiles publicités de vertu ou de péché

Vous aimerez aussi !