Une dyade

il y a
1 min
4
lectures
0
Une dyade



*
Riposte


Doué d'éphémère
en son damas à l'abandon
le linge étiola les mains magiciennes
qui surent cueillir les fleurs de satin
et dédorer le taffetas mirabelle

*


*
Défauve


Nonobstant
sa justesse bondissante
le soudain dégradé qui parcourt
et répartit sa férocité
de sa proie
pour jamais l'a distancé

*
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,