Un songe

il y a
1 min
199
lectures
15
Qualifié

Lire est une réjouissance. Et quand l’occasion se présente, je prends plaisir à composer. Comme un gourmet s’invente un dessert. Avec appétence, par gourmandise  [+]

Image de Eté 2016
Au tout premier regard, un tableau anodin
Un homme au pied d’un arbre est assis en tailleur
Les yeux dans le vague, son souffle ne dit rien
De ces tourments intimes qui tenaillent son cœur

Seuls ses deux points crispés sur le sol moussu
Révèlent la vigueur de tout ce qui l’accable
S’assumer en Sisyphe, il s’en sentait capable
Tant qu’il se voyait fort dans les yeux de l’Élue

En bouleversant sa vie et en la voulant sienne,
Ils s’aimeraient d’Amour ; Il voulait son bonheur
Vivre à deux chaque instant, sans jamais avoir peur
Sans plus craindre les coups ; il en faisait sa Reine.

Cauchemars et violence se sont désintégrés
Mais charge de famille, mais dettes du passé
Ont eu raison du feu, de l’espoir, des envies
Une vie par défaut de princesse en survie

Soudain au creux d’un songe, sorti droit du passé,
Le prédateur patient est venu la chercher
Lui ouvrant grand ses griffes, elle s’est précipitée
Préférant avoir peur, mais vivre à satiété.

Il est déjà à terre, mais il semble chuter
Encore. Et il ignore s’il peut tomber plus bas.
Elle l’aime il le sait bien, car elle est encore là ;
Il brûle de mille feux et rêve de l’emporter

L’arracher aux galères, lui construire un abri
Émailler le chemin ou elle doit passer
De pétales de rose, à ses pieds parfumés.
La chérir sans obstacle, et fusionner sans bruit.

15

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !