Un être nous manque et tout est dépeuplé...

il y a
1 min
38
lectures
0

Je voudrais avoir un avis sincère et critique.. que dis je un.. plusieurs.  Je pense avoir écrit des textes pas mal et d'autre moins voir beaucoup moins .. je partage ceux ci pour la critique.  [+]

Il faudrait pouvoir en parler comme s'il était là
avec les vivants qui ne le vois plus que là-bas.
Ils ne veulent et surtout n'osent plus en parler,
il faut comprendre qu'il craignent de déranger.
Se taire... ou que dire, et choisir quels mots,
mais cette absence verbal ne crée que des maux.

Cette absence fait que mon coeur s'étiole.
Tout s'accumule et mon esprit crie ras le bol.
Quelques fois je pense plus à vivre mais à partir,
Plus d'odeur à la vie que je ne peux plus sentir.
Demain, un jours les yeux à l'horizon j'aimerai
Sans oublier et bien plier je le rangerai.

Sans réfléchir ce n'est pas le pire, mais sans efforts,
comme les autres je croirais t'oublier encore.
Mais dans cette poussière déposée il y a un hic ;
un grain sable grippe se souvenir cyclotimique.
Tu es parti, tu m'a quitté, t'es enterré ;
mais je te retrouverai dans les yeux enfantés.

Alors comment broyer du noir,
quand dans la vie, la nuit, renait l'espoir.
Mon sang du passé du présent, regardez les nuages
ce qui en bas est vous, votre héritage.
Quand la vie acide se transmet
la mémoire, l'espoir des générations renait.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,