1
min

Tu m'habites.

Image de Sylphide

Sylphide

119 lectures

5

Tes mains sans bruit roulent sans frein
Entre mes seins, entremet sain.

Ta voix en mon âme, mon cœur
T’avoir en mon âme, mon corps.

A petits coups tout doux
Dans la nuit de ton cou
Appétit fou sans bout

Au pays des cons fendus
Ta langue est confondue
Baiser de pluie, baiser de nu,

Mes lèvres en palpitent
M’élèvent en orbite, enfin

Tu m’habites.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Est-ce un poème de contrebande ? Fût-il écrit dans une rapine ? Le récite-t-on dans les beuglants ? En tout cas il vient de Lorraine, car on se le raconte entre Messins. Et il me plait beaucoup parce que j'aime bien les histoires de coussins ronds.
Allez, je retourne sur mon canne à pêche puisque tu m'as fait l'hameçon.

·
Image de Bef
Bef · il y a
Quand le doute m'habite, mes idées divergent. Disait Desproges. Mais ici aucun doute : j'aime ce poème.
·
Image de Sylphide
Sylphide · il y a
Héhé il était fort ce bon vieux Desproges.
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Mon vote ! vous jouez particulièrement bien avec les mots !
·
Image de Sylphide
Sylphide · il y a
Merci beaucoup Christian. :)
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
C'est pas mal du tout, ces mots qui se télescopent comme dans une auto-tamponneuse dans un jardin de lettrés. + 1 Sylphide. Je ne sais même plus si tu est déjà venue voir mon "trou"... comme quoi je dois avoir la mémoire très courte ; pfff
·
Image de Sylphide
Sylphide · il y a
Aaah oui ! tu as la mémoire courte, mon cher. ^_^
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Oui, et ben Sylphide ; je suis désolé (rire), il faut y revenir parce que je suis en finale du prix très court et si personne ne vient me soutenir, j'aurai des problèmes dorsaux : sciatique, tour de rein, gonarthrose du genou, cervicalgie, lordose... hein ; tu veux pas qu'il m'arrive ce genre de choses hein... pfff ; alors viens mettre ta griffe dans mon trou : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-trou ; eh Sylphide, j'ai relu "tu m'habites" ; et bien c pas mal érotisant hein ; je vais voir si t'en as d'autres...
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
"Tu m’habites." délicieusement cochon! j'adore, mais je ne rebondirai pas sur un jeu de mot trop facile! :=))
·
Image de Sylphide
Sylphide · il y a
Pourtant cela aurait été drôle !
·