Trop souvent pleurera l'automne

il y a
1 min
1
lecture
0

Ex directeur service funéraire. Retraité. Écrivain. Papy 76 ans Marié  [+]

Certains jours, trop souvent, pleurera l'automne
Pareillement, je ne saurai m'en consoler ;
Ni attraper ces feuilles qui tourbillonnent
Qui mettent l'arbre à nu , désolé, dépouillé.

Ainsi va la vie, où les temps sont incertains :
D'une beauté mature et d'un éclat rasant ;
Entre l'aube et le soir, leur lumineux déclin
Jouera avec les ombres en s'appauvrissant.

Pour autant, tes pieds joueurs fouleront cet or,
Ces jolies feuilles mordorées et périssables ;
Ta belle insouciance en oubliera leur mort
Le cycle des saisons est incontournable.

Des rigueurs à venir, tu n'est pas impatient :
Les roses de givre, élégance de noël ;
L'inéluctable hiver enfantera des printemps
La joie des fontaines annonçant l'essentiel.

Certains jours, trop souvent, pleurera l'automne
Pareillement, je ne saurai m'en consoler ;
Ni attraper ces feuilles qui tourbillonnent
Qui mettent l'arbre à nu , désolé, dépouillé.

Ces jolies feuilles mordorées et périssables ;
Ta belle insouciance en oubliera leur mort...

L'inéluctable hiver enfantera des printemps !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,