1
min

Transe

28 lectures

9

La douceur d’un soir d’été
M’a laissée sur le sable figée
Droite comme le pieu de bois usé
Maintenant la dune avec fierté.
Hypnotisée par la beauté de la mer
Mon esprit enfin se libère
S’affranchit de tous les interdits
Bien au-delà des barrières
Il s’extirpe du réel et s’enfuit
Franchissant toutes les frontières
Il écoute le murmure de la bise
Soufflant sur les braises de ses créations
Peu à peu les attise,
S’enivre de multiples sensations
Et dans une avalanche de couleurs
Se dessinent les désirs de mon cœur
Partageant ses secrets avec l’horizon
Dans l’ivresse et la déraison.
Mon corps tout entier exulte à présent
Prend de vitesse cette réalité menaçante
Se débat dans les entrailles du temps
Pour ne plus être une victime innocente.
A cet instant, le paraître disparaît dans la mer
Pour laisser l’être se révéler à la mer.
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Vous avez bien soufflé sur "les braises de la création" ! Compliments !
·
Image de Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
Merci
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un très beau poème bien écrit ! Agréable à lire je vous dis bravo ! Il y a du rythme et de l'harmonie ! Je m'abonne
Veuillez découvrir ma "Caverne" (catégorie des nouvelles. Une petite histoire écrite en vers, et si cela vous plaît de voter !)
https://short-edition.com/fr/auteur/assmoussa

·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Rêve maritime
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur