Alessandro.

il y a
1 min
9
lectures
0

De nouvelles œuvres ici et un petit ménage de printemps pour tenter de proposer le meilleur ! Il y a même des textes à poursuivre ! Bonne journée ! Je ne fais pas dans l'Excellence, je vous  [+]

Ce n’était pas un choix, souviens-toi,
Nos deux petites mains qui se tiennent,
Dans une seule et même chaleur,
Je n’ai que des pleurs à mon âme,
Quand je nous revois,
Je manque de toi,

Ce n’était pas par choix, rappelle-toi,
Nos sourires qui s’entremêlent,
Dans un seul et unique bonheur,
Je n’ai qu’une fracture dans mon enfance,
Quand j’y repense,
Je perds le fil de notre danse.

Alessandro, le temps passe et la vie coule,
Comme ces flots de larmes qui nous ont séparé,
Un jour d’hiver, d’automne, ou d’été,
Pourrai-je seulement m’en rappeler,
Sans revoir comme l’image implantée,
D’un poignard dans mon dos.

Ce n’étaient pas nos choix, souviens-toi,
La déchirure qu’on nous infligeait,
Dans un seul et même soupir,
Venait nous blâmer pour désunir,
L’amour que l’on se portait,
A jamais, dans nos cœurs,
Tu le sais.

Ce n’était pas nous, tu vois,
Qui choisissions pour cet âge-là,
A qui veut bien l’entendre,
J’appelle encore à ta présence,
On nous a fait violence,
Dans cet Amour complice,
Je ne t’ai laissé qu’un souvenir,  
En échange de quoi ?

D’un amour qui deviendrait incomplet.
Sans doute pour l'éternité, moi sans toi, 
Toi sans moi et ce, à jamais. 

 
Ti Amo Alessandro ABBRACIAO.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !