1
min

Ta soif d’imagination

Image de Mister Douhaine

Mister Douhaine

0 lecture

0

Moi, oui moi le jeune écrivain que je suis, je te demande Pardon
Oui Pardon au nom de mon amour qui se croit tout permis
Je ne suis que le serpent qui t’a aidé à mordre dans la pomme
Une pomme tellement douce et belle que tu as succombé à cette beauté
Rien ne justifie un tel acte au point de t’aimer dans mon rêve
Rien ne permet d’avoir une telle emprise sur toi
Tout, c’est le mot et le geste dont je t’honore de mes actes
Dans mes rêves mes pensées ne se limitent pas, elles sont libres
Oui libre, car tu n’es que douceur, tendresse et amour
Tu voudrais que je puisse te couvrir de mes bienfaits
Pour que tu puisses vivre ton rêve
Je vois en toi un monde d’amour
Favorisant mes pensées qui se réalisent auprès de toi
J’écris pour nourrir ton jardin secret, tu prends mes poèmes
De mon livre tu as fait naître tout ton jardin secret
Tu les tiens dans le creux de tes mains
Et de ces douces mains tu les sèmes dans la terre de tes pensées
Tu n’attends qu’une chose qu’ils germent et fleurissent dans le jardin de ta mémoire
Pour qu’ils ravivent en toi la source de tes rêves éparpillés par le vent
Tu avais perdues toutes sensations d’évasion à la lecture de mes récits
Je vois en toi maintenant cette lumière qui scintille et qui ravive ta soif d’imagination
Je t’offre la possibilité de t’évader et de voyager aussi loin que tes pensées te le permettent
Je suis le petit colibri qui vient butiner ta douce fleur aux pétales multicolores
Et qui se laisse envahir par ce doux parfum qui se dégage de ce jardin
Il rayonne en toi la joie et la gaieté, tu revis enfin
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,