1
min

Sur l’aile brisée du temps

Image de Agnès A. Gudet

Agnès A. Gudet

4 lectures

1

Un instant seulement le temps s'est décalé
Ses portes ont coulissé du présent au passé
Mon corps glissant ses pas dans ceux du temps perdu
Sans m'en rendre compte hier j'étais revenue
-
Mes pas chaussent l'éternité qui ruisselle
Sur le sable frais, la mer toujours nouvelle
Une odeur de madeleine dans l'air bleuté
Des vibrations amies dans mes sens ameutés
-
Sur le fil tendu entre hier et aujourd'hui
J'ai chaviré vers ma jeunesse qui s'enfuit
J'avance dans l'air, aux doux possibles d'avant
Sur un fleuve tranquille aux reflets d'argent
-
Elle disait « rends toi compte de ta jeunesse »
Je riais fort sans comprendre sa tristesse
La jeunesse n'existe que lorsqu'elle n'est plus
Alors elle apparait à ceux qui l'ont perdue
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,