SPIRAL

il y a
1 min
0
lecture
0
Je mets à sonner mes os
Avec le bourdonnement des mouches et des moustiques,
Je commence aussi à sonner mes hanches de sucre et de sel,
Et ma corp résonne pleine de poussière et de parfum.
Mes seins épars soutiennent tout mon corps,
Ma bouche chante des légendes sur la mer,
Mes jambes sont élastiques et compactes,
Ils courent partout dans la salle des fêtes.
Mes précieuses fesses gagnent du volume
Juste au moment où le miroir dans mes yeux les fait briller.
Tout mon être accepte que, pour mourir, il doit être comme ça.
Ma bouche et mon sourire sont la perfection unie :
Je vois mes dents qui sont des perles d'une blancheur exacte,
Ma taille, nue, parle timidement
À ceux qui ne l'écoutent pas.
Soudain, mes mains applaudissent l'océan de mon vagin,
Enfin mon intelligence brûle de créativité :
Mon cerveau rêve des fruits de la chance,
Je deviens un condor qui perce le temps,
Parce que tout est un cycle en spirale.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !