Souvenir intranscriptible

il y a
1 min
3
lectures
0

Un petit "pouet" à la Recherche du bonheu  [+]

Pourquoi vouloir faire revivre cela, sans mots qui puissent parvenir à capter, à retenir ne serait-ce qu'encore quelques instants ce qui m'est arrivé...
J'étais sur le palier de cet immeuble, le regard livide et les joues rougies, lacérées par ce froid mordant que nous imposait un mois de décembre bien cruel. Les yeux tournés vers le ciel j'apercevais un timide soleil tenter de s'extraire d'un amas de nuages grisâtres... Sordide ambiance...
Seul, sous ce souffle incessant qui sifflait, inlassable sonnerie, à nos oreilles.
Seul, j'attendais cette personne, ce futur-double, cette désirée moitié... qui ne devait pas tarder à sortir de sa tour de verre... de pierre... d'un orange terne.
Il faisait froid... c'est la seule chose dont je sois encore sûr aujourd'hui... le seul souvenir parfaitement intact. Il me semble cependant que c'était la peur qui présidait, peur illogique, peur inexplicable... peur tout de même.
Le moment vint à l'instant où je l'attendais le moins... comme souvent... à l'instant où mes tremblements d'impatience se transformaient en tremblements glacés.
Soudainement le choc, une chaleur électrique qui, de la pointe des lèvres, virevolte jusqu'à faire tressaillir le bout de chaque doigts, descend paralyser l'ensemble des jambes et remonte vivement vibrer vers le cœur, la tête... l'âme. Les paupières closes, des flashs colorés apparaissent, aux couleurs chaudes... rouges... jaune... et sans même qu'on s'en soit préoccupé, sans même s'être couvert d'une énième épaisseur, on remarque... je... que mon être s'est réchauffé, la mâchoire qui l'enserrait se relâcha, disparue, et il me sembla même que le soleil surplomba l'espace d'un instant sa prison de soie, qu'il nous illumina à nouveau.
Et quand tout cela pris fin, quand l'ombre revint, quand il ne resta plus rien de ce contact fugitif, alors seuls subsistaient nos yeux... et ces regards qui s'enlaçaient, s'embrassaient, se serraient étaient les derniers survivants incomplets de cette vive sensation qui, volage, disparue.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,