Souvenaissant

il y a
1 min
8
lectures
0

A la recherche de ce qui ne peut pas s'appeler, je voyage vers les confins, les innombrables horizons; si tout reste à créer, où est-ce que je vis  [+]


J'aimerais n'être qu'un personne, pour ne manquer qu'une seule fois.
La douleur de ce qui n'est pas là est la pire des blessures.
On sait soigner toutes les hémorragies, sauf celles qui naissent à l'intérieur.
Corps déchiré, tourmenté, vidé de ses richesses nouvellement trouvées.
Il ne reste que des souvenirs désormais, des bribes, des instants étranges qui semblent si loin.
Je sens les larmes qui approchent. Je ne veux pas, pas maintenant.
Parfois, il faut garder quelque chose pour pouvoir grandir.
Garder la joie accouplée à la douleur. Garder les sourires, les pas d'errance, les éclats et les rires, garder les regards aussi. Garder l'âme et le navire de nos histoires.
Plus qu'un souvenir, je veux garder la mémoire
C'est mon seul souhait.
Vivre sans jamais me perdre vraiment.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !